Les secteurs

France : la croissance s'établit à 0,3% au troisième trimestre

15.11.2009, source : Les Echos.fr

imprimer

La progression du PIB, tirée par les exportations est du même niveau qu'au trimestre précédent. La consommation est restée atone. L'espoir de croissance du gouvernement pour 2010 se situe autour de +1,5%.
La France a connu au troisième trimestre une croissance de son PIB de 0,3%, comme au trimestre précédent, a révélé vendredi à l'AFP la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, en marge du forum économique Asie-Pacifique à Singapour, un peu avant l'annonce officielle de l'Insee.
Ce chiffre de 0,3% est inférieur aux attentes initiales de l'Insee qui, en octobre, avait avancé une prévision de +0,5%, après la bonne surprise du trimestre précédent. Ces trois derniers mois, ce sont les exportations (en hausse de 2,3%, contre 0,6% les trois mois précédents) qui ont été moteur de la croissance, alors que la consommation est restée parfaitement atone. cette dernière donnée confirme les craintes, communes à l'ensemble de la zone euro, d'une anémie de la consommation, directement liée à la progression du chômage. par ailleurs, les stocks ont reculé de 0,1% au cours du trimestre. La déception, avec cette modeste reprise de 0,3%, est d'autant plus sensible que l'office des statistiques allemand a dévoilé ce même jour une croissance de 0,7% pour la première économie européenne.
"Je suis contente avec 0,3% " au troisième trimestre, a néanmoins déclaré la ministre de l'Economie, qui a également révélé, sur Europe 1, que les destructions d'emplois avaient "décéléré", "signe annonciateur de redémarrage", au 3e trimestre 2009. Le chiffre, publié dans la foulée par le ministère de l'Emploi, ressort à 5.500 postes (après une destruction cumulée de 271.300 sur les six premiers mois). Dans l'édition 2009 de son "France, portrait social", publié jeudi, l'Insee, retraçant les conséquences sociales de la crise, pointe précisément des destructions d'emplois en masse.
L'économie française était sortie de récession au deuxième trimestre, avec une progression du produit intérieur brut (PIB) de 0,3%, après quatre trimestres dans le rouge. Le gouvernement prévoit toutefois officiellement toujours une chute du PIB de 2,25% sur l'ensemble de l'année 2009. Et la prévision inscrite au projet de Budget pour l'an prochain est jusqu'ici de 0,75%, tandis qu'une récession de 2,25% est attendue cette année. Mais, ces dernières semaines, devant les signes d'embellie de la conjoncture, le Premier ministre a fait état d'une croissance espérée de +1,5% en 2010, qui situerait la France dans le peloton de tête de la zone euro.
A Singapour, Christine Lagarde a laissé entendre que, compte tenu des" indices de confiance" et des "éléments qu'on a aujourd'hui", elle attendait d'ores et déjà "un peu mieux que 0,3% " au dernier trimestre de cette année. La dernière estimation de la Banque de France pour ces trois derniers mois est d'ailleurs de +0,5%.
 

Les Echos le 13/11/09
 

Dernières actualités