Les secteurs

Financement franchise : les PME ont des besoins croissants

11.10.2009, source : Les Echos.fr

imprimer

Selon le baromètre Ifop pour KPMG et la CGPME, 68 % des PME ont toujours un besoin de financement et 82% estiment que la crise a durci les conditions d'accès au crédit.

Si l'inquiétude des dirigeants de PME à l'égard de la crise poursuit sa diminution (-15 points en six mois à 72% ), les besoins de financement des petites entreprises continuent, eux, d'augmenter. Selon une étude de l'Ifop pour KPMG et la CGPME (réalisée du 14 au 21 septembre), 68 % des PME intérrogées ont au moins un besoin de financement, soit une hausse de 2 points par rapport a mois de juin. "Un phénomène en croissance lié à de plus en plus de demandes de crédits pour des investissements", note le baromètre.

82% des dirigeants interrogés estiment que la crise a durci les conditions d'accès au crédit des entreprises (+4 points par rapport à juin 2009). 35% des PME déclarent avoir subi elles-mêmes cet impact, ce qui représente une augmentation de 8 points depuis juin 2009, et ce de façon plus marquée encore dans l'industrie (39% ), le commerce (41% ) et les structures ayant des besoins en financement d'exploitation (54% ).

En outre, 77% des PME ont été confrontées à au moins une mesure de durcissement (caution ou garantie supplémentaire, hausse de taux, etc...) de la part de leur banque, soit une forte progression par rapport au mois de juin (+13 points), confirmant la tendance déjà amorcée lors de la dernière édition de l'étude.

Moins d'un dirigeant de PME sur cinq (18% ) se déclare " très satisfait " de leur relation avec sa banque contre 28% trois mois auparavant. Une majorité envisage toujours de demander plus d'informations (51%, -6 points) ou d'examiner les conditions d'autres banques concurrentes (50%, -3 points). La satisfaction globale des dirigeants à l'égard de leurs relations avec la banque demeure cependant élevée (86%, -2 points par rapport à juin 2009). Enfin, près d'un dirigeant sur deux (47% ) se dit prêt à recourir au médiateur de crédit ou à un tiers de confiance en cas de litige ou de problème de financement.
C.P, Les Echos, le 7/10/09

Dernières actualités