Les secteurs

En Afrique, Casino mise sur la franchise pour se développer

07.06.2013, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe stéphanois exploite 28 supermarchés en Afrique, par le biais de franchisés solides.

Si la CFAO (anciennement Compagnie française d’Afrique occidentale) s’apprête, en partenariat avec Carrefour, à réinvestir le secteur de la distribution alimentaire qu’elle a quitté il y a vingt-cinq ans, Casino poursuit de son côté un développement progressif en Afrique. Et alors que CFAO annonce l’ouverture d’un premier hypermarché Carrefour en 2015 avenue Valéry-Giscard-d’Estaing à Abidjan, le groupe stéphanois a ouvert deux magasins coup sur coup dans la capitale ivoirienne fin 2012.

Une présence renforcée

Sur le continent, Casino s’appuie sur des franchisés locaux solides : Prosuma en Côte d’Ivoire ; Mercure International au Congo, au Sénégal, au Gabon et au Cameroun ; le groupe Mabrouk en Tunisie qui exploite notamment 72 Monoprix, enseigne qui fêtera cette année le 80e anniversaire de sa présence dans le pays. Le groupe Mercure International, société d’import-export basée à Monaco, est présidé par son fondateur, Adnan Houdrouge, un Libano-Sénégalais, avant dernier d’une famille de 13 enfants. Celui-ci a racheté la chaîne Score à la Scoa avant de s’associer à Casino en 2007. Il réaliserait un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros dans la distribution alimentaire.

Hors Monoprix, le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri compte au total 28 magasins Casino en Afrique, la plupart sur des formats de supermarché de 2.500 m2.

« Nous travaillons étroitement avec nos franchisés pour nous développer, notamment en étudiant une croissance dans les pays limitrophes de ceux où ils sont implantés », dit-on au siège de Casino où l’on explique que le métier, qui se double pour le distributeur de l’approvisionnement en produits à marque propre, est compliqué tant sur le plan de la propriété foncière que sur celui de la réglementation.

« L’Afrique est un continent stratégique, confirme-t-on, même si plusieurs pays ne comptent qu’une vingtaine de millions d’habitants ou moins. » Des marchés moins larges que ceux du groupe en Asie, la Thaïlande et le Vietnam.

Philippe BERTRAND, Les Echos, 06/06/2013

Dernières actualités