Les secteurs

Emploi : les régions qui misent le plus sur les services à la personne

01.08.2013, source : Les Echos.fr

imprimer

Deux tiers de l’activité du service à la personne vient des particuliers. 90 % des salariés du secteur sont des femmes.

Les services à la personne ne font plus recette. A la suite des réformes fiscales successives qui ont diminué l’attrait de ce type de services pour les ménages (suppression de la déclaration au forfait, notamment, mais aussi plafonnement des niches fiscales), l’Etat pourrait voir ses recettes amputées ( « Les Echos » du 11 juillet). Selon l’Acoss, la baisse du volume horaire déclaré est passée de 2,1 % au premier trimestre 2012 à 3,9 % au quatrième trimestre et 7,9 % au premier trimestre 2013.

Le ralentissement de la croissance du secteur, selon l’Insee, qui vient de publier une étude sur le sujet, aurait débuté dès 2008, notamment pour les salariés employés directement par des particuliers. Or deux tiers des heures rémunérées dans le secteur sont le fait de particuliers.

Au-delà du nombre d’heures déclarées, l’étude de l’Insee se penche sur la répartition géographique des emplois du secteur, qui fait la part belle au quart sud-ouest. Dans le Limousin, le Poitou-Charentes, le Languedoc-Roussillon ou encore l’Aquitaine, la part des services à la personne par rapport à l’emploi salarié total dépasse 6 % (voir ci-dessus), alors qu’il n’est que de 4 % en Ile-de-France. Cette disparité s’explique par la plus ou moins forte présence de seniors sur le territoire (dans le Limousin, 13 % de la population a plus de 75 ans, en Ile-de-France, moitié moins) et le fait que l’assistance aux personnes âgées est de loin la première activité du secteur.

Autre explication : l’importance de la population rurale. « La population est certes généralement plus âgée dans ces zones, notent les experts de l’Insee, mais la moindre densité en structures alternatives de services joue également. » Enfin, les régions où la part des cadres dans la population active est plus importante enregistrent un recours plus fréquent aux services à la personne, les revenus de ces derniers leur permettant d’y accéder plus aisément.

Prédominance des temps partiels

Le profil des salariés du secteur reste par ailleurs très majoritairement féminin (90 % ). Et 24 % sont âgés de plus de 55 ans (contre 11 % dans l’ensemble du salariat). Selon l’Insee, près de la moitié des personnes directement employées par un particulier, soit 1,8 million de salariés (hors assistantes maternelles), l’ont été par plusieurs employeurs la même semaine (chiffres 2010). Multiemployeurs, les salariés du secteur sont aussi multiactifs : un tiers des salariés employés par des particuliers travaillent dans un autre secteur d’activité. Ces deux caractéristiques s’expliquent par la prédominance des temps partiels. En moyenne, les salariés des services à la personne ont effectué 770 heures en 2010, soit 40 % d’un temps plein (calculé sur la base de 40 heures hebdomadaires).

Marie BELLAN, Les Echos, 30/07/2013

Dernières actualités