Les secteurs

Distribution : Système U annonce 400 millions d'investissements en 2013

04.02.2013, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupement coopératif a enregistré une progression de ses ventes de 11 % en 2012. Il envisage d’ouvrir 80 nouveaux magasins et trois entrepôts cette année.

Pour Serge Papin, en dépit de la crise, Système U a connu en 2012  « une très bonne année ». Avec une progression de ses ventes TTC hors carburants de 11 %, à 17,83 milliards d’euros, le groupe coopératif qu’il préside a largement surperformé le marché. Il fait mieux, en valeur absolue, que Leclerc, le leader historique des indépendants qui a enregistré, lui, une progression de 7 % hors carburants, à 32,3 milliards d’euros. Cette performance a été tirée à la fois par l’acquisition constante de nouveaux clients (400.000) qui ont contribué à la hausse de 3,3 % du chiffre d’affaires à surface comparable, et par un développement important, avec 202.844 mètres carrés supplémentaires de surface de vente, dont 100.000 environ issus du ralliement de Coop Atlantique, ancien franchisé Carrefour. Au final, la part de marché de Système U a progressé de 0,6 point et atteint la barre des 10 %. « Si l’on prend en compte la clientèle accessible par nos points de vente, c’est-à-dire environ 70 % du marché, nous sommes ceux qui avons la plus forte part de marché », a précisé Serge Papin, hier à Paris, lors de la conférence de presse de présentation des résultats de l’entreprise. En réalité, selon Kantar Worldpanel, sur ce périmètre Système U arrive, avec 23,7 %, devant Leclerc, mais loin derrière le groupe Carrefour (39,5 % ).

Optimiste sur l’alimentaire

Pour le patron de Système U, les consommateurs ont été sensibles à l’amélioration de l’image prix des enseignes Super U et Hyper U, ainsi qu’à la montée en qualité des produits U qui pèsent 30 % du chiffre d’affaires des Hyper U et 37 % des volumes vendus. Fort de ces bons résultats (la marge nette moyenne des adhérents serait stable à environ 2 % ), Système U envisage d’investir 400 millions d’euros en 2013 pour ouvrir 100.000 mètres carrés de surface de vente supplémentaire (soit environ 80 magasins sur un total de 1.504 à fin 2012) ainsi que trois nouveaux entrepôts.

L’objectif est une progression de 4,9 % du chiffre d’affaires et de 0,3 % de la part de marché. Pour arriver en 2015 à la barre des 20 milliards d’euros de vente. « Je suis assez optimiste pour la consommation alimentaire, qui prend notamment sur la restauration », a déclaré Serge Papin.

Philippe BERTRAND, Les Echos, 01/02/2013

Dernières actualités