Les secteurs

Distribution spécialisée : Kesa, le propriétaire de Darty, en excellente forme

10.12.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe a annoncé un bénéfice en hausse de plus de 52 % au premier semestre. Une performance favorisée par de bons résultats en France.


Le premier semestre 2010-2011 a été excellent pour Kesa Electricals. Le numéro trois européen de la distribution d'électronique grand public, propriétaire de Darty, a enregistré sur la période un bénéfice avant impôt en hausse de 52,4 %, à 25 millions d'euros, contre 16,4 millions au premier semestre 2009-2010. Un résultat supérieur aux attentes des analystes.


Le chiffre d'affaires du groupe britannique est en hausse de 2,5 % à taux de change constant, à 2,7 milliards d'euros au premier semestre, clos le 31 octobre, et le résultat d'exploitation augmente de 19,6%, à 32,4 millions.


« Le groupe continue d'enregistrer de solides performances malgré des conditions d'activité difficiles  », s'est félicité le président de Kesa, David Newlands, dans un communiqué. Il a annoncé qu'un dividende intérimaire de 2,25 cents par action, en hausse de 15 %, serait versé aux actionnaires.


Progression des ventes en ligne

Ces bons résultats s'expliquent principalement par une forte croissance en France et une progression de 23 % des ventes en ligne. Le groupe a aussi accéléré son développement en Europe, notamment avec l'ouverture de nouveaux magasins en Italie.


Darty France, qui représente environ la moitié des revenus de Kesa, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 5,2 % , à 1,36 milliard d'euros, contre 1,29 milliard au premier semestre 2009. L'enseigne, qui compte 223 magasins dans le pays, a en particulier enregistré « une progression soutenue des ventes de téléviseurs grand écran  » à l'occasion de la Coupe du monde de football, ainsi que des « performances solides sur le segment du petit électroménager  ». Les ventes en ligne ont bondi de 37,8 % et représentent désormais 9,7 % du chiffre d'affaires total de l'enseigne.


Ces bons résultats compensent la baisse des ventes de l'enseigne britannique Comet (-2,6 %, à 851 millions), qui a connu en particulier un mauvais deuxième trimestre.


Kesa aborde maintenant « la période très concurrentielle des fêtes de fin d'année  » et espère bien tirer son épingle du jeu.


Elsa DICHARRY, Les Echos, 08.12.2010
 

Dernières actualités