Les secteurs

Distribution : Metro implante une seconde surface de vente à Paris

17.06.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

Quarante ans après l'ouverture de son premier entrepôt français à Villeneuve-la-Garenne, à l'ouest de Paris, Metro continue de faire évoluer son modèle. L'enseigne de « cash and carry » dédiée aux professionnels a inauguré, mardi, sa deuxième implantation à Paris intra-muros, trois ans après le test de la rue des Poissonniers, dans le 18 e arrondissement.


Le nouvel établissement de 3 000 m² de surface de vente est situé à l'est de la capitale, avenue des Terroirs de France, dans le nouveau quartier de Bercy. Il offre 8 500 références de produits alimentaires et 1 500 références de non-alimentaire à une clientèle potentielle de 7 100 clients (à 85 % des restaurateurs) installés dans un rayon de 30 minutes. « L'exemple de la rue des Poissonniers nous permet de tabler sur un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros en année 1, 50 millions en année 2 et de viser à terme les 80 millions », explique Pascal Gayrard, le PDG de Metro France.


Assistance et formation

En proposant à ses clients de se faire livrer les courses qu'ils viennent d'effectuer ou de commander par téléphone ou Internet pour une livraison dans l'heure, le nouveau Metro illustre la nouvelle philosophie de l'enseigne. « Un professionnel peut venir en Velib' ou à pied », raconte le dirigeant, qui dit jouer « la carte du développement durable », avec un « parking (est) équipé pour les véhicules électriques ». La livraison rapide permet aussi aux restaurateurs d'adapter leur approvisionnement au jour le jour. L'enseigne, qui compte 92 établissements dans l'Hexagone et compte en ouvrir 5 à 8 de plus à terme - à côté d'une cinquantaine de « drive » déportés - évolue en réalité vers l'assistance à sa clientèle. « Nous réalisons de plus en plus de conseil, en entrant dans le compte d'exploitation. Nous avons déjà mené plus de 5 000 missions. En jouant sur l'assortiment et le positionnement prix, on fait gagner en moyenne 30 % de chiffre. En complément, nous proposons aussi des formations techniques payantes à nos clients. Près de 10 000 à ce jour », détaille Pascal Gayrard.


Philippe BERTRAND, Les Echos, le 16.06.2011

Dernières actualités