Les secteurs

Distribution : les ventes de Casino ont stagné en France fin 2011

20.01.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Premier des grands distributeurs français à publier son chiffre d’affaires annuel, hier après Bourse, le groupe Casino confirme la panne de la consommation en France en fin d’année. Au quatrième trimestre 2011, ses ventes totales (hors essence) ont stagné dans l’Hexagone, à + 0,2 % par rapport à la même période de l’année dernière, soit 4,9 milliards d’euros.

Si les formats de proximité (hormis les très petites surfaces, à - 1,1 % ) tirent leur épingle du jeu - Monoprix à + 2,3 %, Franprix à + 0,5 %, Supermarchés Casino à + 1,2 % -, tandis que le site Cdiscount confirme le succès d’e-commerce avec une croissance de +13,8 %, les ventes du discounter Leader Price sont quasi stables à - 0,1 %, et celles des hypermarchés Géant en recul de - 2,4 % hors essence, dont - 1,8 % en alimentaire et - 5,8 % en non alimentaire.

Sur l’ensemble de l’année, l’activité de Casino en France, qui a pesé encore pour 55 % du total en 2011 contre 62 % en 2010, a progressé de 1,4 % (en croissance organique et hors essence), à 18,7 milliards d’euros. C’est donc une nouvelle fois les filiales de Casino à l’étranger qui permettent au groupe contrôlé et présidé par Jean-Charles Naouri d’atteindre l’objectif d’une croissance de plus de 10 %. Au total, le chiffre d’affaires consolidé du groupe sur l’année ressort en effet en hausse de + 18,2 %, à 34,4 milliards d’euros.


Variations de périmètre

La croissance a été légèrement moins forte au quatrième trimestre, à + 14,5 %. « Les variations de périmètre ont eu un impact positif de + 11,6 %, sous l’effet principalement de la croissance externe en Thaïlande (rachat des actifs de Carrefour, NDLR), de l’augmentation de la participation de Casino dans GPA et de la consolidation de Casas Bahia au sein de GPA », précise le groupe dans un communiqué. Au Brésil, les ventes à magasins comparables de GPA sont en hausse de + 8,5 % au quatrième trimestre. Celles en Asie ont été impactées par les inondations en Thaïlande.


Antoine BOUDET, Les Echos, 17/01/2012

Dernières actualités