Les secteurs

Distribution : les centres commerciaux cherchent un modèle pour contrer la montée du e-commerce

14.06.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Dans les centres commerciaux, le chiffre d’affaires des grandes surfaces spécialisées sur le segment culture, cadeaux, loisirs a plongé. On recense pourtant 200 projets d’extension ou de création de centres commerciaux.

Le Salon de l’immobilier commercial (SIEC) s’ouvre ce matin au CNIT de la Défense dans un climat mitigé. La fréquentation des centres commerciaux a décroché au mois d’ avril (- 2,3 % ) comparé au même mois en 2011 et a encore reculé de 1 % en mai, alors qu’elle était étale ou positive jusque fin mars, selon les chiffres du Conseil national des centres commerciaux (CNCC). Ce dernier relativise ce décrochage, qui avait aussi eu lieu en avril et mai 2007, autre année d’élection présidentielle, et avait été suivi d’un rebond en juin 2007. Le mois en cours sera donc un test important.

Plus préoccupant est l’évolution du chiffre d’affaires des commerçants. Sur l’ensemble des centres commerciaux, il apparaît stable sur les quatre premiers mois de cette année (- 0,3 % ) par rapport à la même époque l’an dernier, mais la situation diffère selon le type de centre. Les centres intercommunaux jouant la carte de la proximité ont une progression de presque 1 % de leur chiffre d’affaires, tandis que ceux situés au coeur des villes subissent la hausse du prix du carburant, qui dissuade les clients de la périphérie de se déplacer. Les grands centres régionaux se situent entre ces deux extrêmes.


Optimisme

L’évolution du chiffre d’affaires tient surtout, au sein d’un même centre, au type de commerce. Les boutiques (commerces inférieurs à 750 m 2) ont vu le leur progresser légèrement sur les quatre premiers mois de 2012 et certains hypermarchés (Auchan et Leclerc) s’en sortent de même honorablement. En revanche, le chiffre d’affaires des grandes surfaces spécialisées est en recul (- 3,9 % ), du fait d’un plongeon du segment culture, cadeaux, loisirs (- 7 % !), qui s’accélère et n’est que partiellement compensé par la progression de 9 % des ventes des grandes surfaces spécialisées en équipement de la personne (vêtements et chaussures). Pour le CNCC, ce recul n’est pas dû à la conjoncture économique, mais à la montée de la concurrence du e-commerce. Le CNCC et Bearing Point lanceront du reste lors de ce SIEC une étude (dont les résultats seront connus en fin d’année) sur les modes possibles de convergence entre magasins physiques et virtuels. Chez la foncière Altarea, qui a ouvert la voie en rachetant Rueducommerce, on se félicite de la hausse du chiffre d’affaires du site ces derniers mois... Même si elle cherche encore les synergies avec ses centres commerciaux physiques.

Malgré la menace Internet, le ton reste optimiste : sur les 200 projets d’extension ou de création de centres commerciaux recensés en France, le CNCC n’observe pas de projets remis en cause par les foncières et estime que le rythme des ouvertures (348.000 m² en 2011 contre 210.000 m² en 2010) se poursuivra dans les cinq ans. Mais, rappelle le conseil Cushman & Wakefield, il s’agit surtout de petites et moyennes opérations.


Myriam CHAUVOT, Les Echos, le 13/06/2012

Dernières actualités