Les secteurs

Distribution : le groupe Casino tiré par l'international et l'expansion de ses enseignes françaises de proximité

18.01.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe stéphanois affiche des ventes annuelles en hausse de 4,7 % à taux de change et périmètre constants. Mais quand l'Amérique latine et l'Asie arrivent à +10,8 %, la France ne progresse que de 1,8 %, avec une piètre performance des hypermarchés Géant.


Casino n‘a pas réussi à infléchir l'an dernier le déclin de ses hypermarchés français, tout comme Carrefour. Comme ce dernier, il a vu son activité 2010 tirée par ses filiales implantées dans des pays émergents. Toutefois, le groupe stéphanois tire profit à la fois du dynamisme mais aussi de la grande diversité de ses enseignes de proximité.


Les chiffres du quatrième trimestre, publiés hier soir après Bourse, affichent une progression globale des ventes de Casino de 6,3 % hors essence à taux de change et périmètre constants. La hausse est de 3,9 % % en France, et de 12,6 % à l'international.


Dans l'Hexagone, Leader Price, la chaîne de hard discount dans laquelle ont été introduites des marques nationales, enregistre une progression de 5,6 %  à surface comparable, soutenue à la fois par la fréquentation et le panier moyen. Une bonne performance quand on se souvient que les derniers panels indiquent plutôt une perte de vitesse générale des hard discounters. Le réseau Monoprix, que Casino consolide à hauteur de 50 %, est, lui, à + 2,2 %.


La proximité en expansion

Les résultats des Géant Casino, les hypermarchés français, sont moins bons. Si le communiqué du groupe semble se satisfaire d'une quasi stabilité des ventes en alimentaire au quatrième trimestre, l'examen de l'ensemble des chiffres est plus cruel. Les ventes non alimentaires ont en effet chuté de 5,6 %. Globalement, la fréquentation a encore diminué de 2,2 % . A titre de comparaison, Carrefour a fait moins bien en non alimentaire, mais légèrement mieux en alimentaire. Pourtant, selon le directeur financier de Casino, Antoine Giscard d'Estaing, des investissements significatifs ont été réalisés sur les prix en fin d'année dans les Géant...


Sur l'ensemble de l'année, le groupe Casino affiche un chiffre d'affaires consolidé hors taxe de 29,07 milliards d'euros, en hausse de 4,7 % à taux de change et périmètre constant. La progression de la France n'est que de 1,8 %, avec en comparable une baisse de 4,4 % pour les hypers, +0,7 % pour Franprix, - 1,4 % pour Leader Price, la stabilité pour les supermarchés et une hausse de 2,5 % pour Monoprix. Les réseaux de proximité sont d'autant plus performants qu'ils connaissent une expansion soutenue avec 52 nouveaux Leader Price en 2010, 100 Franprix et 27 Monoprix. Toujours en France, la perte des hypers en non alimentaire est compensée par les +18,7 % du site Cdiscount.


Sur douze mois, la progression est de 10,3 % en Amérique du Sud (lire ci-dessous). En Asie, l'année se termine sur un + 6 % en comparable avec des croissances « très solides » en Thaïlande et au Vietnam. En Thaïlande, l'assemblée générale de Big C a approuvé le 5 janvier le rachat des magasins Carrefour.


Cela pèsera dans les comptes 2011, une année qui verra la part de l'international dans l'activité du groupe passer à 45 % . 2011 sera également marquée, selon Antoine Giscard d'Estaing, par la relance du non-alimentaire des hypers français qui mettront l'accent sur la maison, le textile, le petit équipement et les articles de loisir. Pas question, cependant, contrairement à Carrefour, de « réinventer » l'hypermarché.


Philippe BERTRAND, Les Echos, 18.01.2011

Casino devant Intermarché en parts de marché
Petite révolution dans l'univers très concurrentiel de la distribution : pour la première fois le groupe Casino, avec l'ensemble de ses enseignes qui vont de la proximité à l'hypermarché, est passé devant la galaxie Intermarché en parts de marché selon les données du panéliste Kantar que « Les Echos » se sont procurées. L'entreprise stéphanoise a atteint 13 % de parts de marché en novembre 2010 (12,8 % un an plus tôt), contre 12,4 % pour les Mousquetaires (- 0,4 point). Sur onze mois, Casino reste toutefois quatrième, à 12,8 % contre 13,3 % pour Intermarché. Le groupe Carrefour reste leader, avec 24,8 % malgré une légère baisse de 0,1 point. Selon Nielsen, à surface comparable, Carrefour a aussi baissé, de 23,9 % à 23,7 %. Il a progressé de 0,5 point hors sa branche hard-discount.

 

Dernières actualités