Les secteurs

Distribution : Casino progresse à l'international

19.04.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe a réalisé 49 % de ses ventes hors de France au premier trimestre 2012, avec une activité en forte hausse de 23,5 %. Dans l’Hexagone, elle a progressé de 1,8 %.

Il s’en est fallu de peu, 251 millions d’euros précisément, pour que le groupe Casino ne réalise plus de chiffre d’affaires à l’international qu’en France au premier trimestre de son exercice 2012. Le distributeur stéphanois a publié, hier, des ventes totales en hausse de 11,3 % par rapport à un an plus tôt, à 8,74 milliards d’euros, dont 4,495 milliards en France et 4,244 milliards hors de l’Hexagone.

Cette performance est, selon l’AFP, légèrement supérieure aux attentes des analystes du consensus Factset, qui tablaient sur une hausse du chiffre d’affaires de 11 %, à 8,73 milliards d’euros. Les variations de périmètre ont contribué à la hausse des ventes à hauteur de +4,1 %, essentiellement en raison de la montée au capital de Casino au sein de sa filiale brésilienne GPA (Grupo Pao de Azucar), a précisé le groupe dans un communiqué. Une montée au capital qui est intervenue dans un contexte d’intense bataille l’été dernier entre le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri et son associé brésilien Abilio Diniz qui, allié à son concurrent Carrefour, avait tenté de l’évincer avant de finir par jeter l’éponge.

Casino a d’ailleurs depuis confirmé son intention de prendre le 22 juin le contrôle de GPA, conformément à l’accord conclu il y a des années avec Abilio Diniz, entre actionnaires. Une opération stratégique majeure car elle permettra la consolidation en intégration globale du numéro un de la distribution brésilienne dans les comptes de Casino. Ce qui fera, cette fois, franchir la barre des 50 % du chiffre d’affaires consolidé de Casino réalisé à l’étranger. Un puissant moteur de croissance quand on voit que les ventes de Casino hors de France ont bondi au premier trimestre de 23,5 %  et 11,9 % en croissance organique hors essence. Dans l’Hexagone, les ventes n’ont progressé que de 1,8 % (+ 2 % de croissance organique hors essence, + 1,3 % à magasins comparables) grâce aux magasins de proximité et à l’e-commerce non alimentaire, avec une croissance organique à deux chiffres de Cdiscount.

Casino a confirmé ses objectifs pour 2012 d’une croissance des ventes supérieure à 10 % , avec une stabilité de sa part de marché en France dans l’alimentaire et une progression du résultat opérationnel courant de Franprix-Leader Price.


Antoine BOUDET, Les Echos, le 18/04/2012

Dernières actualités