Les secteurs

Distribution : Casino finalise la restructuration de Leader Price

04.10.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

Le comité d’entreprise des 146 magasins Leader Price détenus par le groupe Casino a été informé jeudi dernier de la fermeture ou de la cession de 15 points de vente ainsi que de l’ouverture d’un plan de sauvegarde de l’emploi concernant 94 salariés.

Dans le détail, 9 unités de l’enseigne de « hard discount » vont fermer leurs portes. Elles sont essentiellement implantées dans des zones semi-rurales. Cinq autres, toutes en région parisienne - dont une à Paris -, vont être reprises par des franchisés. Rappelons que les franchisés détiennent l’essentiel du réseau avec plus de 450 magasins. Un dernier magasin est repris mais changera d’activité. Les 94 employés des points de vente qui disparaîtront « bénéficieront d’un accès prioritaire aux offres d’emploi des autres magasins du groupe de leur zone géographique, soit d’une aide financière couplée à une formation », indique-t-on chez Casino. La CGT estime de son côté que « 200 emplois sont menacés à plus ou moins long terme ».

Plus que la première décision forte de la nouvelle directrice générale, Tina Schuler, arrivée au printemps dernier, l’opération marque la finalisation de la relance de l’enseigne.

N’échappant pas au désamour de consommateurs - qui veulent à la fois des prix et de la qualité -pour les formats de « hard discount », Leader Price perdait des parts de marché quand, en 2010, le groupe Casino a décidé sa relance.


Le prix de la relance

Introduction de marques nationales, création d’un concept de magasin plus « soft discount » que « hard » et baisse des prix ont été les trois leviers du retour à la croissance. Le retournement s’est opéré au premier trimestre 2011, quand la chaîne connaissait une progression de 4,4 % de son chiffre d’affaires à magasins comparables, là où un an plus tôt elle essuyait une baisse de - 10,8 %. Sur l’ensemble du premier semestre, la croissance de Leader Price à périmètre constant était de 2,7 %. Mais, prix de cette remontée, la marge opérationnelle courante de l’ensemble Franprix-Leader Price reculait de 3,1 points, du fait des investissements significatifs réalisés dans les Leader Price.

Les 9 fermetures annoncées sont à mettre en rapport avec les 30 ouvertures qui seront réalisées en 2011. Elles témoignent tout de même du fait que la force du concept ne s’impose pas partout.

Philippe BERTRAND, Les Echos, 03/10/2011

Dernières actualités