Les secteurs

Distribution : Casino adapte son organisation à sa nouvelle dimension internationale

22.09.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

En l’espace de quelques jours, Jean-Charles Naouri a procédé à une série de nominations qui tire les conséquences du basculement du groupe vers l’international.

Jean-Charles Naouri n’aura pas mis longtemps à adapter le management de son groupe à sa nouvelle dimension internationale. Et poursuit la mise en place de jeunes « technos » diplômés de grandes écoles aux côtés des vieux routiers du commerce.

Moins de trois mois après la prise de contrôle du brésilien Pao de Acucar, le PDG de Casino a procédé ces derniers jours à une série de nominations qui, en grande partie, tirent les conséquences du fait que le distributeur né à Saint-Etienne à la fin du XIX e siècle réalise désormais 59 % de son chiffre d’affaires à l’étranger.

Ainsi la direction de la coordination internationale de Philippe Alarcon qui fait le lien -hors reporting financier -entre le siège français et les filiales internationales s’est dotée d’un correspondant au Brésil, pays le plus important après la France. C’est Ferdinand Tomarchio, issu du ministère de l’Industrie qui a été nommé le 14 septembre, directeur de mission. Basé à São Paulo, il pourrait ne pas s’installer dans les locaux de Pão de Acucar. Une manière de préserver la tradition maison de respect de l’autonomie des filiales. Sur le plan opérationnel, le même jour, c’est néanmoins un Français, Laurent Zecri, ancien directeur des marchandises internationales, qui a été nommé directeur général de Big C Vietnam, rattaché à Yves Braibant, lui-même directeur général de Big C Thaïlande. Mais pour ses sociétés contrôlées depuis plus longtemps que Pão de Acucar par Casino, la présence de managers tricolores reste limitée. Ils ne sont que trois en Thaïlande.

La prise en compte de l’internationalisation du groupe est, enfin, confirmée par l’entrée du même Yves Braibant au comité exécutif où il côtoiera Gonzalo Restrepo, président de la filiale colombienne Exito.


Un savant dosage

Mais ce nouvel équilibre géographique va de pair avec la volonté de Jean-Charles Naouri de procéder à un savant dosage au sein du management de l’entreprise entre les spécialistes de la distribution et des profils que l’on voit plus souvent dans l’industrie. Ferdinand Tomarchio, âgé de trente ans seulement, est X-Mines, tout comme Omri Benayoun, trente-cinq ans, entré chez Casino comme directeur de la stratégie et nommé le 13 septembre directeur général délégué de Cdiscount, la filiale d’e-commerce, en charge de la stratégie, du marketing et des systèmes d’information. Les deux hommes font partie de la cohorte d’X-Mines, HEC, normaliens et autres énarques constituée ces dernières années à laquelle appartiennent, entre autres, Arnaud Strasser, quarante-trois ans, directeur des acquisitions, ancien élève de l’ENA, diplômé de l’IEP Paris et de HEC, ou Hervé Daudin, quarante-trois ans, patron des achats, ancien élève de Normale sup, agrégé de physique, titulaire d’un doctorat d’économie, diplômé de la London School of Economics. Des cadres à l’image de leur patron, lui-même ancien élève de Normale Sup, de Harvard et de l’ENA.

Les récentes nominations chez Casino illustrent enfin une stratégie de révision régulière des organigrammes. Ainsi, Jean Rubens a quitté récemment la direction des supermarchés qu’il occupait depuis quatre ans, et Jacques Ehrmann, PDG de Mercialys, la foncière du groupe, a mis fin lundi à dix ans de collaboration, remplacé par son collaborateur Géry Robert-Ambroix à la direction générale et par l’administrateur Michel Savart à la présidence.


Philippe BERTRAND, Les Echos, le 19/09/2012

Dernières actualités