Les secteurs

Distribution : Carrefour passe en franchise en Indonésie

23.11.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Carrefour a vendu les 60 % de sa filiale indonésienne à son partenaire local. CT Corp devient le franchisé exclusif du groupe en Indonésie.

« Nous externalisons de la valeur », indique un porte-parole. Tout en conservant le volume d’activité des 84 points de vente concernés, soit 1 milliard d’euros en 2011. L’opération que Carrefour a réalisé hier en Indonésie a de quoi satisfaire ses actionnaires, qu’ils soient de référence comme Colony Capital ou activiste comme Knight Vinke.

Le distributeur français a annoncé dans un communiqué la cession de sa participation de 60 % dans Carrefour Indonésie à son partenaire local, CT Corp, pour 525 millions d’euros.En vertu de l’accord signé, CT Corp devient le franchisé exclusif de Carrefour en Indonésie. Les deux groupes avaient conclu un premier partenariat en avril 2010, aux termes duquel CT Corp possédait une part de 40 %. La transaction sera effective en janvier 2013, sous réserve de l’approbation des autorités indonésiennes. Selon nos informations, l’endettement de la société cédée serait quasi nul.

Investir dans les pays matures

Carrefour poursuit ainsi sa stratégie d’élagage de ses branches internationales. Selon un principe qui veut que le groupe délaissera les marchés où il n’est pas leader et où il n’a que peu de chance de le devenir rapidement. En Indonésie, le français occupait 13 % de part de marché, contre 20 % pour Indo Market et 18 % pour son challenger Alfamart. L’écart paraissait d’autant plus difficile à combler qu’en Indonésie, les groupes étrangers n’ont pas le droit d’investir le territoire des petits magasins de proximité. Or, selon les experts, c’est sur ce créneau que la croissance est la plus forte dans ce pays constitué d’un archipel de 17.000 îles.

Pour le groupe dirigé par Georges Plassat, le but avoué est de se donner les moyens d’investir dans les pays matures, où il détient déjà une position de leader, et dans certains pays émergents, où il estime avoir un fort potentiel de croissance. Dans les pays matures comme la France, il s’agit surtout de disposer d’un cash qui n’est plus généré par l’exploitation pour investir dans les prix et tenir ses parts de marché.

En quelques semaines, Carrefour s’est désengagé de la Colombie et de la Malaisie. Deux marchés en croissance à forte population. Comme l’Indonésie qui compte 240 millions d’habitants. Le prochain mouvement pourrait venir de Turquie, où Carrefour discute depuis juillet avec son partenaire Sabanci.

Philippe BERTRAND, Les Echos, 21/11/2012

Dernières actualités