Les secteurs

Distribution : Carrefour lance le rachat de son principal franchisé

15.12.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

Carrefour est bien décidé à reprendre Guyenne et Gascogne, son principal franchisé basé dans le Sud-Ouest. Parallèlement, comme « Les Echos » l’avaient indiqué, le groupe de distribution a annoncé hier la cession à Eroski, son partenaire espagnol, des 50 % qu’il détenait dans Altis, leur filiale commune. Une société aussitôt reprise par Intermarché.

L’opération portant sur Guyenne et Gascogne se compose d’une offre publique d’achat (OPA), à titre principal, et d’une offre publique d’échange (OPE), à titre subsidiaire. L’OPA propose 74,25 euros par action, soit un niveau sensiblement inférieur au dernier cours (87,60 euros), qui valorisait Guyenne et Gascogne à hauteur de 582 millions. Mais pour les actionnaires intéressés, les dirigeants de la société convoitée proposent le versement d’un acompte sur dividende de 7 euros. « Cela correspond à la trésorerie de Guyenne et Gascogne », résume un proche du dossier. Pour les tenants de l’OPE, la parité est de 3,90 actions Carrefour pour 1 action Guyenne et Gascogne. A l’évidence, le choix de cette option marque une confiance dans le redressement de Carrefour et de son titre, même si elle se justifie également par des conditions de marché qui favorisent pour l’acquéreur l’échange de « papier » plutôt que la sortie de « cash ».

Réuni hier, le conseil de surveillance de Guyenne et Gascogne a approuvé l’opération à l’unanimité. Les principaux actionnaires, dont la famille Beau et le fonds First Eagle, se sont déjà engagés à apporter 57 % du capital à Carrefour, dont 50 % dans le cadre de l’OPE. Simultanément à cette opération, qui recèle des synergies opérationnelles, Carrefour a annoncé hier la vente de ses 50 % dans Altis pour un montant de 153 millions en numéraire, soit plus de 20 fois l’Ebitda de cette société qui exploite 6 hypermarchés et 10 supermarchés. « Une offre que Carrefour ne pouvait refuser », estime un proche du dossier (le ratio est de 7 pour Guyenne), et qui fournit au distributeur une partie des liquidités nécessaires au rachat de Guyenne et Gascogne. Grâce à cette opération, Carrefour va prendre le contrôle d’un groupe qui exploite en direct 6 hypermarchés et 28 supermarchés pour un chiffre d’affaires de 604 millions d’euros, et 13 autres hypers dont les ventes sont égales à 1,6 milliard, à travers une filiale commune.


Philippe BERTRAND, Les Echos, 13/12/2011

Dernières actualités