Les secteurs

Distribution : Best Buy rejette l'offre de son fondateur et nomme un Français à sa tête

23.08.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe américain, numéro un de la distribution de produits d’électronique grand public outre-Atlantique, est à la fois confronté à une crise de gouvernance, son fondateur Richard Schulze, qui détient 20 % du capital, voulant retirer le groupe de la cote, et à une crise de la consommation.

En pleines turbulences, le groupe américain de distribution Best Buy a nommé hier un Français, Hubert Joly, à sa tête à partir de septembre. Cette nomination est perçue comme la volonté du management de Best Buy de continuer à opérer comme groupe coté, au moment où son fondateur, Richard Schulze, qui détient 20 % du capital, cherche à le retirer de la cote.

La situation est tendue entre les deux parties, qui ont rompu les négociations. Le conseil d’administration a d’abord réclamé à Richard Schulze, soixante et onze ans, de s’engager à ne pas faire d’offre de rachat aux actionnaires avant dix-huit mois, un délai que le fondateur a jugé exagéré, dans la mesure où le groupe lui semble avoir besoin de « changements urgents ».

Best Buy a publié en mars une perte pour le quatrième trimestre de son exercice décalé et pour l’ensemble du dernier exercice. Il s’est engagé dans un plan de réduction des coûts de 800 millions de dollars, qui se traduit par la fermeture de certains très grands magasins et l’ouverture de surfaces plus modestes.

Le conseil d’administration et Richard Schulze étaient en train de négocier sur un délai plus court quand le conseil a finalement publié un communiqué indiquant la fin des discussions. Richard Schulze avait fait une proposition de rachat comprise entre 24 et 26 dollars par action, mais plutôt floue. Il avait indiqué vouloir s’associer avec des fonds de capital-investissement mais sans préciser lesquels. Qui plus est, la loi du Minnesota ne lui aurait pas permis de passer par des fonds d’investissement ou du moins aurait nécessité l’obtention d’une dérogation. Best Buy doit publier le 21 août ses résultats trimestriels.


Baisse de l’action de 7 % 

C’est donc dans un contexte chahuté qu’Hubert Joly prendra ses nouvelles fonctions en septembre, après l’obtention de son visa. Il succédera à Brian Dunn, contraint de quitter le groupe en avril, après la révélation d’une relation « inappropriée » avec une salariée de vingt-neuf ans. Il a été choisi pour « la variété et la profondeur » de son expérience des restructurations d’entreprises, « exactement ce dont notre compagnie a besoin actuellement », a souligné hier Hetim Tyabji, président du conseil d’administration du distributeur américain en difficulté. Le groupe, qui détient en Europe la chaîne britannique The Carphone Warehouse, est confronté non seulement au défi lancé aux distributeurs traditionnels par Internet mais aussi à une consommation hésitante. L’action Best Buy était en baisse de plus de 7 % lundi 20 août à la mi-séance, à moins de 19 dollars, après avoir perdu 13 % depuis le début de l’année.


Karl de MEYER, Les Echos, le 21/08/2012

Dernières actualités