Les secteurs

Distribution : Auchan signe un accord de franchise en Inde

12.10.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Dès cette semaine, cinq hypermarchés à l’enseigne Max vont passer sous celle d’Auchan. Le distributeur français a passé un accord de franchise avec un groupe indien et prend ainsi de vitesse les autres grands distributeurs internationaux au moment où l’Inde ouvre son marché.

 «A la fin de cette semaine, nos quatre magasins de Bangalore et celui de la ville voisine de Mangalore vont passer sous l’enseigne Auchan », annonce aux  « Echos » Viney Singh, directeur général de Max Hypermarkets, le distributeur indien avec qui le groupe français a signé en août un accord de franchise.

Max compte transformer en Auchan ses huit autres magasins d’ici à la fin novembre. Dans la grande tradition indienne, le changement d’enseigne des magasins du Karnataka (Bangalore et Mangalore) intervient juste avant la fête de Dussehra, très importante dans cet Etat du Sud. Celui des autres grandes surfaces aura lieu un peu avant Diwali, la grande fête hindoue. Des périodes considérées à la fois comme bénéfiques et... propices au commerce.

 « Nous allons ouvrir quatre ou cinq nouveaux magasins Auchan d’ici à la fin de l’année fiscale [à fin mars, NDLR] et ensuite de dix à douze hypermarchés chaque année », ajoute Viney Singh. François Arpels, directeur général de Bryan Garnier, qui conseille le groupe pour son arrivée en Inde, évoque même l’ouverture de 65 magasins en trois ans.  « Auchan a une énorme expérience en France, en Russie et en Chine, nous en attendons des transferts de compétences dans la logistique, la chaîne d’approvisionnement, les achats, les marques propres, etc. », souligne le directeur général de Max Hypermarkets.

L’enseigne française apparaît en Inde moins d’un mois après que le gouvernement a décidé d’autoriser les professionnels étrangers à opérer dans le pays, à hauteur de 51 % au maximum de leur société locale. Mais l’accord Auchan-Max, qui remonte à l’été dernier, ne prévoit pas l’entrée du groupe français au capital de son partenaire. Pour autant, indique Viney Singh,  « lorsque nous étions en négociations avec Auchan, nous avons décidé que, si la possibilité d’investissements étrangers s’ouvrait, nous en discuterions ». Des évolutions de l’accord entre les deux groupes sont donc possibles à terme, d’autant qu’Auchan préfère en général contrôler ses opérations à l’étranger.

Des ambitions se réveillent

Le distributeur français arrive sur le marché indien à un moment crucial. Il y a de nombreuses années en effet que ce marché de 1,2 milliard d’habitants au considérable potentiel de croissance excite la convoitise des distributeurs internationaux. Mais il leur était jusqu’ici strictement interdit d’y venir en direct, sauf comme grossiste pour faire du  « cash & carry ». La levée de cet interdit,, va inévitablement relancer les spéculations sur les intentions des uns et des autres.

C’est le cas également du français Carrefour. Présent dans le pays depuis des années, contrairement à Auchan, il ne dispose que de deux magasins de gros et va en ouvrir deux autres avant la fin 2012. En revanche, le groupe n’a pas de partenaire désigné. A ce stade, il se refuse à tout commentaire sur sa position en Inde. Les milieux professionnels estiment néanmoins que le français a eu le temps de nouer des relations avec de nombreux intervenants indiens et pourrait négocier rapidement une alliance.

Patrick DE JACQUELOT, Les Echos, 08/10/2012

Dernières actualités