Les secteurs

Discount : Gifi veut se retirer du marché boursier

09.06.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

Pour le groupe lot-et-garonnais, spécialisé dans la distribution de produits de bazar, la démarche conclut un long processus de prise en main par son créateur.


Le leader français de la distribution de produits de bazar Gifi, créé en 1981 à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), veut se retirer du marché boursier. Fin avril, le groupe dirigé par Philippe Ginestet, créateur de l'enseigne, a annoncé le lancement d'une offre publique d'achat simplifiée (Opas) pour acquérir les 5 % de titres flottants auprès des actionnaires minoritaires. « Nous avons souhaité communiquer en toute transparence sur nos intentions dès lors que la décision avait été prise, afin d'éviter tout risque de fuite ou de délit d'initié », précise JeanDominique Depelley, secrétaire-général de Gifi.

Le groupe est aujourd'hui détenu à 72,38 % par la société holding GPG de Philippe Ginestet. Par ailleurs, celui-ci partage avec son épouse, Martine, et son fils Alexandre environ 15 % du capital. Le reste est constitué des actions cotées en Bourse, dont 7,36 % détenues par Gifi et 3,57 % par des actionnaires minoritaires. La démarche conclut un long processus de prise en main du groupe par le créateur de Gifi, dont 55 % des actions avaient été vendues en 1996 à Apax Partners. En 2000, Philippe Ginestet avait repris la majorité à hauteur de 51 %, puis, un an plus tard, racheté 24 % du capital à Apax Partners, qui avait introduit Gifi en Bourse à hauteur de 25 %.


Nouveaux points de vente à venir

Avec près de 4.000 collaborateurs, dont plus de 500 employés au siège de Villeneuve-sur-Lot, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 139,1 millions d'euros au cours du deuxième trimestre 2010-2011, en hausse de 7,5 % par rapport à 2009-2010. La création de nouveaux points de vente explique cette progression. A terme, Gifi veut passer de 349 à 500 magasins en France métropolitaine. Présent dans les départements français d'outre-mer, en Belgique et Espagne à travers 28 points de vente, il veut aussi se développer à l'international avec des partenaires locaux. Il a ouvert au printemps le premier des 12 magasins qu'il souhaite implanter au Maroc, conformément au contrat de concession d'enseignes signé avec Best Financière.


Christiane WANAVERBECQ, Les Echos, 07/06/2011

Dernières actualités