Les secteurs

Décoration et aménagement : Mr. Bricolage veut faire du Web un relais de croissance

12.09.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe de bricolage multiformat, dont l’activité a stagné au premier semestre 2012, compte lancer son site marchand dans les six mois.

Le bricolage n’échappe pas à la montée en puissance du commerce multicanal. Alors que le 6 septembre, la Fédération du e-commerce (Fevad) notait l’arrivée de Leroy-Merlin dans le palmarès des 15 sites marchands les plus visités en France (13e, avec 4,29 millions de visiteurs uniques par mois), les dirigeants du petit groupe multiformat Mr. Bricolage ont confirmé vendredi lors de la présentation de leurs résultats semestriels que le Web constituerait leur futur relais de croissance.

Constatant que 81 % des acheteurs français de produits non-alimentaires utilisaient d’ores et déjà la Toile pour préparer leurs achats, Hervé Delille, le nouveau directeur général délégué en charge de la stratégie Web marchand, ex-directeur général des activités Internet de Conforama, estime que « l’essentiel de la croissance passera par Internet qui sera un support pour les magasins ».


Conquérir de nouveaux clients

Cette stratégie s’appuie sur le savoir-faire du site le Jardin de Catherine dont Mr. Bricolage a acquis 75 % auprès d’investisseurs (au prix de 11,25 millions d’euros) début juillet. Ce site, qui possède également une déclinaison dans l’univers de la maison, a une audience de 1,4 million de visiteurs uniques par mois.


« L’idée est de conquérir de nouveaux clients pour les magasins, de fidéliser les existants avec une extension de l’offre. Je m’engage à créer un site Mr. Bricolage dans les six mois, ce site sera ensuite décliné magasin par magasin [905 dont 97 intégrés, NDLR] de façon à adapter l’offre à chaque zone de chalandise », a expliqué Hervé Delille. Des bornes seront installées au milieu des rayons pour permettre aux clients des enseignes du groupe (Mr. Bricolage, Briconautes, Catena, etc.) dont certaines sotn implantées dans des petits villes ou des zones rurales, d’accéder à l’extension de gamme disponible sur le Net depuis le lieu de vente.


Des ventes étales

Ce relais de croissance sera particulièrement le bienvenu. Le groupe Mr. Bricolage a enregistré au premier semestre des ventes étales, à 287 millions d’euros, pour un résultat net en légère baisse de 5 %, à 7,5 millions. Le résultat opérationnel ordinaire a régressé, lui, de 7,5 %, à 17,2 millions. Les magasins intégrés ont vu, eux, leur chiffre d’affaires diminuer de 2,7 %, avec un sévère -4,5 % au deuxième trimestre. « Il s’agit principalement de l’effet de la restructuration de notre parc [2 points de vente ont été cédés et 4 réaménagés, NDLR] mais aussi de la mauvaise météo du printemps », affirme le PDG Jean-François Boucher. « Nous sommes vigilants pour l’avenir. La crise est là. Mais historiquement le bricolage a toujours bien résisté », poursuit-il.


Reste que l’action a perdu 16 % de sa valeur en un an et que la valorisation de la société en Bourse (environ 95 millions) est inférieure aux capitaux propres (237 millions) ce qui souligne le peu de perspectives de croissance qu’entrevoyaient jusqu’à présent les investisseurs.


Philippe BERTRAND, Les Echos, le 07/09/2012

Dernières actualités