Les secteurs

Déco et aménagement : Habitat se retrouve dans ses meubles

16.03.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

L’enseigne de décoration d'intérieur Habitat, lancée en franchise depuis peu, a subi une sévère restructuration mais a vu ses ventes progresser de 6 % à périmètre comparable.

La restructuration d’Habitat semble commencer à porter ses fruits. Deux ans et demi après son rachat au fonds britannique Hilco par le petit groupe français d'ameublement Cafom, jusqu’alors connu pour l’exploitation de magasins But et Conforama en franchise dans les Dom-Tom, la chaîne créé il y a 50 ans par le designer anglais Terence Conran a réduit ses pertes en 2013. Selon les résultats annuels de Cafom publiés le 12 mars, Habitat a divisé par deux sa perte opérationnelle courante, à 12,1 millions d’euros contre 21,7 millions en 2012. Dans le même temps, l’activité a progressé de 6 % à périmètre comparable, indique le communiqué, pour s’établir à 135 millions d’euros.

En 2013, Hervé Giaoui, le président de Cafom, a procédé à une profonde réorganisation d’Habitat en fermant une demi-douzaine de magasins, dont ceux des Halles, à Paris (75), et de Dijon (21). D’autres points de vente jugés « non stratégiques » ont été fermés en Espagne. Simultanément, en juin 2013, un plan de sauvegarde de l’emploi engageait la suppression de 177 postes sur 802. Parallèlement, Cafom procédait à une relance en ouvrant ses premiers magasins en propre depuis 3 ans dans le centre commercial Aéroville (95), près de Roissy, et en Guyane. Habitat a également inauguré la franchise à Villefranche-sur-Saône (69), mais aussi en Suède et en Norvège.

Des projets de ce type sont en cours à Malte et au Qatar. D’autres ouvertures sont aussi prévues dans les Antilles où Cafom a dû mettre fin à son accord de franchise avec Conforama. L’esprit de création de l’enseigne était lui ressuscité avec l’embauche du jeune designer Pierre Favresse. « Le groupe compte maintenir la même dynamique en 2014, tout en poursuivant ses efforts de rationalisation », indique la direction.

Quand à l’ensemble du groupe Cafom, il a réduit en 2013 sa perte nette par deux, à 4,8 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant reste négatif, à - 3,6 millions d’euros, mais l’Ebitda repasse dans le vert, à 3,9 millions. L’activité du petit groupe a perdu 5 millions d’euros, à 360 millions, en raison, notamment, d’une baisse des ventes de 6 % en comparable en Outre-mer. La branche commerce électronique (Vente-unique.com et DirectLowCost.com) voit, elle son chiffre d’affaires passer en un an de 54 à 60 millions d’euros. L’an passé, cependant, le groupe Cafom a augmenté sa dette, déjà importante, de près de 10 millions d’euros, à 62,5 millions, et a dû renégocier les conditions de ses prêts.

Philippe BERTRAND, les Echos, 12/03/2014

Dernières actualités