Les secteurs

Courtage en crédit : Meilleurtaux.com n'est toujours pas rentable

15.10.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le courtier en ligne, spécialiste du crédit immobilier, affiche une production de 3,8 milliards de prêts en 2011. Mais son résultat d’exploitation reste négatif depuis sa création.

La route vers la rentabilité est longue pour Meilleurtaux.com. Spécialiste du crédit, notamment immobilier, le courtier en ligne peine toujours à engranger des profits. Son résultat d’exploitation, historiquement négatif, est de -9,4 millions d’euros en 2011 et devrait rester légèrement négatif en 2012, a annoncé hier Hervé Hatt, son directeur général. Pourtant, en termes de volume de crédits accordés, Meilleurtaux.com est le deuxième courtier du marché, derrière Cafpi. Sa production de crédits immobiliers réalisés s’élève à 3,8 milliards d’euros en 2011 (+ 5,5 % par rapport à 2010).

De nouvelles franchises

En attendant une éventuelle revente, qui tarde toujours à se concrétiser, la filiale de BPCE s’est engagée dans un programme de restructuration qui devrait porter ses fruits l’an prochain. « Notre objectif est de parvenir à l’équilibre ou d’obtenir un résultat positif en 2013 », espère Hervé Hatt. Le courtier a définitivement abandonné son réseau d’agences succursales jugé « non rentable » pour adopter un réseau d’agences 100 % franchisées. « L’expérience prouve que le turnover est plus important chez les agents commerciaux. Les franchises nous permettent d’être implantés sur le territoire avec des équipes plus stables pour gagner la confiance des clients », explique Hervé Hatt. Sur les 33 succursales fermées, une bonne partie ont été transformées en franchises. Au total, ce sont 39 nouvelles franchises qui verront le jour d’ici à la fin de l’année, le nombre d’agences passant de 140 actuellement à 160 fin 2012.

Cette restructuration s’est accompagnée d’une centaine de départs de salariés, en partie compensée par la création de postes dans les nouvelles franchises. « Une ouverture de franchise permet de créer trois emplois en moyenne », souligne-t-on chez Meilleurtaux.com.

Dans un marché immobilier hésitant, Meilleurtaux.com tente de résister. La demande de crédits a reculé de 30 % au premier semestre 2012, « malgré des taux historiquement bas, et en dépit du statut de valeur refuge de la pierre ». Le taux fixe moyen sur vingt ans atteint, en effet, un niveau proche du plus bas historique de 2010, s’établissant à 3,66 % en septembre 2012. « Si le marché immobilier se tasse, cela est surtout dû au contexte économique et à la baisse attendue des prix. Mais rien ne laisse présager pour autant une remontée prochaine des taux », estime Hervé Hatt.

Le courtier compte sur d’autres leviers de croissance, notamment l’assurance de prêt, dont l’activité est en hausse de 25 % en 2012. Celle-ci pèse près d’un quart de son chiffre d’affaires, qui s’élève au total à 57 millions d’euros. Il mise aussi sur le rachat de crédits et le crédit à la consommation pour lequel il enregistre déjà près de 3.500 demandes par mois en 2012.

Aurélie ABADIE, Les Echos, 12/10/2012

Dernières actualités