Les secteurs

Commerces : le débat sur l'ouverture du dimanche est relancé

24.02.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le sujet est passionnel. De quoi s’agit-il ? De la question de l’ouverture des magasins le dimanche. Les principaux candidats à l’élection présidentielle ont profité vendredi des états généraux du commerce organisés à Paris par le Conseil du commerce de France (CdCF) pour brosser à grands traits leur programme pour la distribution. Et, une nouvelle fois, le débat se focalise sur l’activité dominicale.

Au nom du président-candidat Nicolas Sarkozy, Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat au Commerce, a proposé d’ « élargir les conditions d’ouverture des magasins le dimanche ». C’est « vous donner plus de liberté, c’est de la croissance pour vos commerces, c’est de l’emploi pour les Français », a-t-il affirmé, sans préciser quelles formes prendraient les « assouplissements » suggérés.

De son côté, par vidéo interposée, François Hollande s’est engagé vendredi à ouvrir des négociations sur le travail du dimanche en cas d’accession à l’Elysée, pour parvenir à un « équilibre » entre les droits des salariés et les besoins des commerçants. Parlant d’un sujet « controversé », le candidat socialiste sait que les syndicats de salariés sont opposés à la généralisation du travail le dimanche et sont attachés au fait qu’il soit pratiqué en échange de contreparties.

De fait et de façon quasi unanime, les professionnels concernés, employeurs comme employés, ne prêchent pas pour une généralisation de l’ouverture le dimanche. Le Conseil du commerce de France (CdCF) demande la possibilité pour les commerçants d’ouvrir librement de 10 à 12 dimanches par an, même lorsqu’ils sont situés hors zone touristique.

Depuis longtemps, les magasins disposent d’une demi-douzaine de dérogations possibles à l’interdiction d’exercer le dimanche. Des exceptions sont également de mise dans les zones touristiques et les périmètres d’usage de consommation exceptionnel (Puce) depuis la loi Maillé de 2009.

« Le monde du commerce n’est pas favorable à ouvrir tous les commerces, tous les dimanches, dans toute la France », a expliqué vendredi Gérard Atlan, président du CdCF.

Les magasins alimentaires aimeraient cependant que le droit d’ouvrir le dimanche matin soit respecté systématiquement. Même si la Fédération du commerce et de la distribution regarde aussi attentivement les idées du candidat Hollande sur la fiscalité. S’il entend conserver les allégement de charges pour les bas salaires, ce dernier envisage aussi d’abaisser le plafond de 1,6 à 1,5 SMIC et, surtout, d’intégrer dans le calcul du salaire annuel concerné l’épargne salariale qui dans des groupes comme Auchan est très importante...

Philippe BERTRAND, Les Echos, 20/02/2012

Dernières actualités