Les secteurs

Commerce spécialisé : la FNAC change de directeur général et accélère sur la franchise

15.02.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le patron de la FNAC Espagne remplace dès demain Jean-Pierre Champion, pourtant nommé il y a à peine un an. Par ailleurs, la chaîne crée une direction de la franchise.

Les magasins spécialisés souffrent dans le secteur de l’équipement de la maison, mais la crise est encore plus profonde dans celui des produits techniques et culturels. Preuve en est la décision du PDG de la FNAC, annoncée vendredi, de limoger son directeur général France, Jean-Pierre Champion, un an à peine après son arrivée.

L’ancien président de The Phone House France affirmait en mars 2011 constituer « un tandem de choc » avec l’ancien patron d’Europe 1. Aujourd’hui, certains rappellent que ce n’est pourtant pas ce dernier qui l’avait choisi... Nul doute qu’en offrant à Alexandre Bompard « La Vie des hommes illustres », de Plutarque, l’amateur de biographies qu’est Jean-Pierre Champion ne pensait pas que, pour lui aussi, « la roche Tarpéienne était proche du Capitole »...

Il sera remplacé dès demain par l’Espagnol Enrique Martinez, directeur général de la FNAC Espagne depuis 2008. Présent depuis quatorze ans au sein de l’enseigne, en charge du pôle ibérique, qui pèse 20 % du chiffre d’affaires, c’est à lui que reviendra désormais la charge du plan stratégique 2015 censé relancer l’ex-Fédération Nationale d’Achat des Cadres. Jeudi, les résultats annuels de PPR devraient confirmer la baisse de 3,2 % du chiffre d’affaires de sa filiale et la réduction de moitié de son résultat d’exploitation.


Développer la franchise

« La greffe avec les équipes et la culture maison n’a pas pris », dit-on en interne au sujet de Jean-Pierre Champion. Un souci, au moment où se négocie un plan de réduction du personnel de 500 postes.


Parallèlement à la nomination d’Enrique Martinez, la FNAC a annoncé vendredi la création d’une direction des franchises et partenariats qui sera confiée à Manuel Biota, ancien directeur régional de la branche proximité de Carrefour. Il sera chargé de développer, en franchise donc, un réseau de FNAC de proximité de 300 m² environ, un concept destiné aux villes moyennes et de banlieue. En janvier, la FNAC avait également indiqué à propos de ses 17 magasins italiens que « les conditions d’exploitation en propre ne sont plus réunies ».

Pour ce qui concerne les FNAC de proximité, des chaînes de supermarchés bien implantées dans les zones semi-urbaines, du type de Système U - avec lequel des contacts ont été pris - ou Intermarché, pourrait être intéressées. Histoire de rivaliser avec Leclerc, qui exploite déjà 209 « Espaces culturels ».


Philippe BERTRAND, Les Echos, 13/02/2012

Dernières actualités