Les secteurs

Centres commerciaux : Unibail estime que les hypermarchés ne sont plus indispensables

03.02.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Unibail entretient la fréquentation de ses centres commerciaux avec des nouvelles enseignes américaines. Les grandes surfaces alimentaires ne sont plus les locomotives d’antan.

Pour Guillaume Poitrinal, président du directoire d’Unibail-Rodamco, « le commerce ennuyeux va mourir ». Et à l’écouter décrire sa stratégie de « différenciation », on comprend vite qu’à ses yeux le modèle du centre commercial périphérique tiré par la locomotive hypermarché, développé dans les années 1970, n’est plus d’actualité.

Afin d’entretenir une fréquentation qui a progressé en 2011 de 0,5 % au niveau du groupe et de 1,16 % en France, alors qu’elle stagne ou baisse dans l’ensemble du secteur, Christophe Cuvillier, directeur général des opérations de la foncière, mise sur les nouveaux concepts de magasins, souvent américains. Ce furent d’abord les Apple Store, puis Hollister, l’enseigne soeur d’Abercombrie & Fitch (spécialisée dans le textile pour adolescents), et, désormais, Forever 21, le « H&M » américain qui a ouvert il y quelques jours à Vélizy et dont deux autres unités verront le jour cette année à la Défense et à Rosny 2, également en région parisienne. Quant au nouveau centre SO Ouest, qui ouvrira en octobre à Levallois-Perret, il accueillera un Marks & Spencer de 7.000 mètres carrés. Il ne s’agit pas, bien sûr, d’un nouveau concept. Mais ce sera la première unité de grande surface de l’enseigne britannique à ouvrir en France, dix ans après son retrait. Enfin, la chaîne britannique de restauration Prêt A Manger a fait sa première apparition dans l’Hexagone aux Quatre Temps, toujours à la Défense.

« L’hypermarché ne domine plus les centres comme avant. Nous avons toujours besoin de magasins qui proposent des prix bas, mais la tendance est à la présence d’hypers plus petits et concentrés sur l’alimentation », explique Guillaume Poitrinal. Quand cela ne va pas jusqu’à s’en passer purement et simplement, comme à Parly 2, centre rénové que cite volontiers Christophe Cuvillier. « Longtemps, la distribution française s’est trop concentrée sur le "middle market" », renchérit le président d’Unibail. Pour lui, les nouveaux centres commerciaux doivent mêler premiers prix et haut de gamme, et, espère-t-il bientôt, les marques de luxe comme dans les pays anglo-saxons.

Philippe Bertrand, Les Echos, 02/02/2012

Dernières actualités