Carrefour revient dans l'optique grâce à un partenariat avec Atol

2017-11-06T18:01:00+02:00

06.11.2017, 


imprimer

Carrefour revient dans l’optique. En 2003, le distributeur a vendu 150 magasins « Carrefour Optique » implantés en France et en Espagne à Alain Afflelou. Le franchiseur les a passé sous son enseigne. Le 30 octobre, le leader français des supers et hypermarchés a annoncé un partenariat avec la coopérative d’opticiens Atol.

L’accord prévoit la relance de la marque « Carrefour Optique » dans l’Hexagone, à laquelle est ajoutée la mention « et Audition ». Le président d’Atol précise aux « Echos » que seuls les membres de son groupement l’utiliseront. « C’est une exclusivité. L’objectif est qu’ils créent leur propre concurrence dans leur zone de chalandise », complète Eric Plat. « Notre coopérative n’exploitait qu’une enseigne jusqu’à présent. Elle rassemble des entrepreneurs indépendants. L’accompagnement de leur croissance au local constitue notre mission ».

Optic 2000 possède Lissac et Krys Group Vision Plus et Lynx Optique. Les points de vente « Carrefour Optique et Audition » s’étendront sur 150 à 200 mètres carrés. Ils ne seront implantés que dans les galeries marchandes des hypermarchés Carrefour. Les premiers verront le jour en 2018.

La sensibilisation des jeunes aux problèmes d’audition

« L’offre associera la qualité et l’accessibilité en termes de prix. C’est l’image de marque de Carrefour », précise le président d’Atol. « L’innovation portera aussi sur le parcours client qui sera plus rapide ». Le concept s’adressera aux millennials en matière d’aide à l’audition. L’objectif est la sensibilisation du jeune public qui alimentera à terme ce marché d’avenir.

L’offre de la nouvelle enseigne sera également déclinée sur le Web. La conquête d’une nouvelle clientèle constitue le but de Carrefour et d’Atol. « Carrefour Optique et Audition nous permettra de proposer de nouvelles offres avec un partenaire de choix. Il s’agit d’une véritable opportunité qui s’inscrit dans la stratégie de Carrefour de diversifier ses services », explique Jean-François Pagnoux, directeur des services marchands de Carrefour France. Le groupe est présent dans la billetterie, le voyage, la banque, l’assurance et la location. La plupart des distributeurs français proposent ces services. Leclerc possède, lui, déjà, un site de e-commerce de vente de lunettes et de lentilles. Le réseau qui prend des parts de marché à Carrefour a également des déclinaisons dans la culture et le bricolage.


Le modèle des indépendants

Le projet de magasins d’optique a été décidé avant la nomination d’Alexandre Bompard. Le nouveau PDG l’a validé. On notera que ce développement s’appuie sur des commerçants indépendants. Cela sonne comme un symbole à l’heure où des analystes envisagent la mise en franchise d’hypermarchés.

« Etre partenaire d’un des leaders de la distribution mondiale est une fierté pour notre coopérative, et démontre la pertinence de notre modèle », écrit le PDG d’Atol dans le communiqué publié le 30 octobre. Une cinquantaine parmi les 520 membres d’Atol ont déjà manifesté un intérêt pour « Carrefour Optique et Audition ».

Philippe BERTRAND, Les Echos, le 31/10/2017

Dernières actualités