Les secteurs

Carrefour géolocalise la lessive et le lait

04.07.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Le géant de la distribution a équipé un magasin d’un système de géolocalisation des produits. L’application C-où guide les clients vers les rayons mais elle est aussi très utilisée à domicile, reconnaît Céline Martin, directeur de l’innovation des hypermarchés français.

Carrefour esquisse le magasin du futur. Soucieux de se conformer à la stratégie digitale du centre commercial Quartz, à Villeneuve-la-Garenne (92), le géant de la distribution y décline dans un nouvel hypermarché un éventail d’innovations technologiques. A l’entrée, des batteries pour smartphones sont prêtées aux clients qui en auraient besoin en échange d’une pièce d’identité. Au rayon mode, fini les tours de cou en essayant un pantalon : un miroir en réalité augmenté renvoie une image en léger différé qui permet d’admirer son propre fessier sans se contorsionner. Pour commander une carte de fidélité ou émettre une suggestion, une borne interactive recueille tous les messages. « L’ambition de Carrefour est de réussir sa transformation digitale dans un environnement multicanal », a assuré son PDG, Georges Plassat, à la tribune du France Digitale Day (le 11 juin dernier). L’avenir, c’est l’association des magasins physiques et du numérique. » Toujours à Villeneuve-la-Garenne, l’application mobile C-où répond parfaitement à cette vision.

Disponible sur smartphone Android et Apple, C-où est un plan interactif des rayons du magasin. A la manière d’un GPS sur le réseau routier, l’application guide le consommateur vers les produits qui l’intéressent. Les produits sont géolocalisés grâce aux étiquettes électroniques NFC apposées dans les rayons. « Le client établit sa liste de courses dans l’application et elle lui propose un parcours optimisé », se félicite Sylvain Belkhiter, le directeur de l’hypermarché. Au fur et à mesure qu’il dépose ses achats dans son chariot, il passe à une autre étape. D’un scan sur le code-barres, il accède à sa fiche produit. En attendant la 3G, les clients doivent se connecter au réseau wi-fi de Carrefour pour utiliser ces services in situ.


Une appli utile face à un frigo vide

Mais l’application est aussi utile à la maison, face à un frigo vide, par exemple. « Après un peu plus de deux mois, on constate que les clients l’utilisent principalement pour préparer leur liste de courses », remarque Céline Martin, directrice des modèles commerciaux et de l’innovation pour les hypermarchés Carrefour en France. En interne, l’application pourrait aussi servir aux opérateurs de commande Drive qui rempliraient plus vite les cartons de courses des clients motorisés.

Ce déploiement à Villeneuve-la-Garenne est la suite de plusieurs expérimentations menées par Carrefour en matière de géolocalisation en magasin. Le service Google Indoor Maps avait été essayé dans une dizaine d’hypermarchés en France. Cette fois-ci, Carrefour s’est appuyé sur l’éditeur de services de géolocalisation Insiteo.

« C-où est un service avant tout », répète Sylvain Belkhiter. « La géolocalisation est anonyme », abonde Céline Martin. Certes, mais pouvoir suivre les déplacements d’un consommateur n’est pas anodin. Si les données recueillies ne sont pas stockées, il est possible, « à la limite », que Carrefour identifie ainsi précisément les rayons qui n’attirent pas les clients. Des start-up spécialisées imaginent des applications un peu plus intrusives : envoyer un message promotionnel concernant un produit au moment où le consommateur passe devant… « La confiance du consommateur est primordiale, considère Arnaud Masson, le président d’Insiteo, il faut être transparent et utiliser les données comme on le dit. »

À noter

Certains produits non étiquetés NFC, comme le textile, ne sont pas référencés par le système.

 

Florian DEBES, Les Echos, le 30/06/2014.

Dernières actualités