Bricolage : une Française prend la tête de Kingfisher

17.09.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Véronique Laury remplace Sir Ian Cheshire à la direction générale. Elle dirigeait auparavant Castorama, l'une des enseignes françaises du groupe.

C’est un changement de génération mais aussi une révolution managériale que vit le groupe Kingfisher, le géant européen des magasins de bricolage basé à Londres, propriétaire de B&Q, Brico Dépôt, Castorama ou encore Screwfix. Avant les vacances, en juin, on apprenait le départ de Philippe Tible, le directeur général des deux enseignes françaises. Les vacances à peine terminées, c’est le directeur général de l’ensemble du groupe, Ian Cheshire, qui quitte ses fonctions et le conseil d’administration après un mandat de sept ans.

Des patrons « so british »

Une vraie révolution quand on apprend que le très britannique Sir Ian va être remplacé par une femme et, qui plus est, une Française. C’est en effet Véronique Laury, déjà directrice générale de Castorama, par ailleurs cavalière émérite, qui prend les rênes. Autant dire qu’après une succession de patrons « so british », du haut en couleur Sir Geoffrey Mulcahy au francophile Sir Ian Cheshire en passant par l’Irlandais Gerry Murphy, l’arrivée de Véronique Laury crée un choc culturel. « Avec Ian Cheshire on a vécu une période fantastique », commente pour « Les Echos » Daniel Bernard, le président de Kingfisher.  « On a défini ensemble une stratégie qui est la bonne. Elle entre dans une nouvelle phase, un plan de long terme sur cinq, sept ans, et on a voulu donner le manche à une nouvelle génération de managers », poursuit-il.

A lire le communiqué du groupe publié hier, on mesure l’ampleur du défi à relever : « Au cours des cinq années à venir, une multitude de projets devront être menés de front : mettre en place des systèmes d’information de très haut niveau et des infrastructures omnicanales à l’échelle du groupe, lancer les enseignes Screwfix et Brico Dépôt sur de nouveaux marchés, compléter notre programme de marques communes et [...] intégrer les activités de Mr Bricolage », est-il indiqué. La nouvelle patronne opérationnelle du groupe devra notamment réussir le virage du e-commerce, un chantier qui n’a pas toujours été une priorité des enseignes. « Véronique Laury nous est apparue comme la meilleure. C’est une grande professionnelle de la distribution internationale, avec vingt-six ans de connaissance des marchés. Elle connaît tout, elle peut travailler partout », se félicite Daniel Bernard.


La « French Touch »

A quarante-neuf ans, le parcours de la nouvelle patronne de Kingfisher est éloquent. Et pas seulement parce qu’on lui prête la rénovation complète de trois maisons, ce qui doit lui permettre de se mettre à la place de ses clients. Cette diplômée de Sciences Po Paris a débuté sa carrière chez Leroy Merlin, l’autre référence française du « do it yourself », puis, à partir de 2003, a gravi tous les échelons chez Castorama : directrice produits, directrice commerciale, etc. Pour avoir géré les marques Castorama et Brico Dépôt, puis assuré la direction commerciale de B & Q, la branche britannique de Kingfisher, Véronique Laury connaît parfaitement le groupe de 1.157 magasins implantés dans 10 pays dont elle prend la tête. On notera que l’entreprise britannique cotée à Londres adopte résolument la « French Touch », puisque avec Daniel Bernard, l’ancien boss de Carrefour, elle a désormais à sa tête un tandem franco-français.

Après la prise de pouvoir de Régis Schultz chez Darty, groupe lui aussi coté à Londres, on assiste à la revanche des distributeurs français sur leurs homologues d’outre-Manche.

Philippe BERTRAND et Antoine BOUDET, les Echos, le 11/09/2014

Dernières actualités