Les secteurs

Body'minute s'étend dans la beauté

29.01.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Le réseau d'instituts de beauté sans rendez-vous Body'minute se développe et a lancé des Nail'minute pour les ongles.

Dans l'univers très atomisé des instituts de beauté et spa, Body'minute fait figure de poids lourd. Alors qu'il a adopté un positionnement axé sur des prix très accessibles et sur l'absence de rendez-vous. Revendiquant près de 10 % du marché, le réseau affichait un chiffre d'affaires d'environ 100 millions d'euros en 2012.

La marque, au concept parfaitement formaté, compte bien poursuivre sur sa lancée. De 350 lieux répartis dans toute la France et essentiellement en franchise, elle table sur quelque 390 à la fin de l'année.

Jusque-là discret, le groupe, qui a eu quinze ans en 2013, a décidé de lever un peu le voile sur son activité. Mais considère toujours le secret comme le nerf de la guerre dans l'univers de la beauté.

« Notre objectif est de démocratiser l'esthétique et de nous adresser aux 90 % de femmes qui, en général, ne vont pas en institut », souligne Jean-Christophe David, le fondateur de l'enseigne. Les clientes ont entre quinze et quarante-cinq ans. Elles se révèlent plus jeunes que les femmes fréquentant généralement salons de beauté et autres spas. Elles sont aussi plus souvent actives, ce qui explique une présence non négligeable des instituts dans les zones de bureaux, notamment pour des soins à l'heure du déjeuner, mais aussi dans les centres commerciaux.

L'enseigne s'est adaptée à l'air du temps, avec des produits sans paraben. L'épilation demeure le coeur de l'activité, avec la moitié des prestations réalisées. Mais il se fait quand même près de 150 000 massages chaque année à travers le réseau. « En période de stress, on observe une hausse du chiffre d'affaires lié aux massages », observe Jean-Christophe David, qui constate néanmoins une rationalisation globale de la consommation.

La fidélisation passe par un système d'abonnement mensuel. Surtout, Body'minute cherche à développer les ventes associées de produits. « C'est le plus fort vecteur de croissance », estime le fondateur. L'espace qui leur est consacré dans les enseignes est appelé à se développer. Leur positionnement prix est similaire à celui de la grande distribution.

Nouveau concept

Dans le monde de la beauté, l'association entre les produits et les prestations de soin se font d'ailleurs plus étroites. Comme en témoigne le nouveau concept lancé par les parfumeries Nocibé. Ces espaces baptisés les Bellista by Nocibé présentent les gammes de produits en propre de l'enseigne, mais proposent aussi, sans rendez-vous, bar à ongles, épilation ou soins à petits prix.

De son côté, Body'minute compte bien se développer dans des domaines connexes. Il a lancé l'an dernier des Nail'minute dédiés au soin des ongles. Ces lieux sont susceptibles d'être ouverts à côté d'un Body'minute. Il devrait y en avoir une vingtaine d'ici à la fin de 2014. L'entreprise adapte aussi ses principes à la coiffure, avec Hair'minute. Elle se trouve encore en phase de test. Mais c'est un univers que Jean-Christophe David, fils de Jean-Louis David, connaît bien.

Clotilde BRIARD, Les Echos, 23/01/2014

Dernières actualités