Les secteurs

Bijouterie : Tiffany rendu prudent par la crise

29.08.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Tiffany & Co joue la prudence. Le bijoutier américain a revu en légère baisse lundi 27 août ses prévisions de ventes et de résultats pour l’année, compte tenu des incertitudes économiques mondiales, après une année record l’an dernier.

Le groupe a ainsi réduit d’un point ses perspectives de hausse du chiffre d’affaires, ramenées dans une fourchette entre 6 % à 7 % de croissance pour l’exercice qui s’achèvera fin janvier 2013. Concernant sa rentabilité, la société mise sur un bénéfice net entre 454 millions et 473 millions de dollars, soit 3,55 à 3,70 dollars par action, comparativement à 3.70 à 3.80 dollars attendus jusque-là.

Le deuxième joaillier mondial derrière le groupe suisse Richemont a souffert de la hausse du coût des matières premières sur ce début d’année, notamment de l’envolée du cours de l’or et des diamants. Cependant, leur poids devrait être plus modéré ce trimestre.


Projets d’ouvertures

C’est surtout la crise économique, notamment en Europe et le fléchissement de la croissance en Asie qui inquiète Tiffany. Si la moitié de ses ventes sont réalisées aux Etats-Unis, l’Asie pèse 21 % du chiffre d’affaires et l’Europe 12 %.  « Il faut maintenir une approche prudente à court terme, en raison de la conjoncture économique et de ses effets sur les dépenses de nos clients », a indiqué le patron du bijoutier, Michael Kowalski. D’autant que le marché américain est lui aussi difficile.

Au deuxième trimestre, le bijoutier a ainsi vu ses ventes mondiales progresser de 2 %, à 887 millions de dollars (708 millions d’euros environ). Mais, à nombre de magasins comparables, elles sont en recul de 1 %. La baisse va jusqu’à 5 % en Asie et aux Etats-Unis. Son magasin phare de New York, fréquenté par les touristes, a vu son activité chuter de 9 % sur la période. Pour autant, Tiffany maintient ses projets d’ouvertures de magasins,  « déterminé à renforcer sa position concurrentielle », a souligné son dirigeant. Une trentaine d’inaugurations sont programmées sur la seconde partie de 2012, dont 8 en Asie.


Dominique CHAPUIS, Les Echos, le 28/08/2012

Dernières actualités