Les secteurs

Automobile : Point S se diversifie et étend son réseau

15.06.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

Le réseau spécialisé dans la vente de pneus revendique aujourd'hui 400 points de vente, s'apprête à entrer aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne et continue à élargir sa gamme de produits.

Le réseau spécialisé dans la vente de pneus revendique aujourd'hui 400 points de vente, s'apprête à entrer aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne et continue à élargir sa gamme de produits.


L'année 2010 démarre sur les chapeaux de roues pour Point S, réseau de commercialisation de pneus créé en 1971 sur le modèle de la franchise. Il a ainsi remporté coup sur coup deux gros contrats. Le premier avec le loueur de véhicules longue durée Lease Plan qui, jusque-là, travaillait avec Speedy et le second avec le ministère de l'Intérieur dont le parc roulant de 65.000 unités est considéré comme l'un des plus importants en France.

Parallèlement, l'enseigne a continué de se déployer dans l'Hexagone où elle s'est enrichie de 70 points de vente l'an dernier pour atteindre à ce jour les 400. « A terme nous en visons entre 500 et 550. Nous avons des manques dans le centre de la France, la Bourgogne et la Bretagne. Nous devons nous renforcer dans les grandes agglomérations, en Ile-de-France par exemple nous voulons tripler le nombre actuel de 40 », détaille Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Pour attirer de nouvelles recrues il mise notamment sur le faible coût de la redevance payée par les franchisés (1 % de leurs ventes). Cette extension de la couverture permet de compenser un marché hexagonal du pneu qui a encore décru de 2 % l'an dernier. La raison est connue : « une voiture parcourt aujourd'hui en moyenne 1.000 kilomètres de moins qu'il y a quatre ans. Donc les pneus s'usent moins vite », dit le dirigeant.


Des produits sous sa marque

Par ailleurs, du fait de l'érosion du pouvoir d'achat, certains automobilistes veulent des produits moins chers. Point S a répondu à cette demande en lançant il y a cinq ans des pneumatiques à sa marque fabriqués par Continental. « Cela représente aujourd'hui 10 à 12 % des ventes dans ce domaine. Et la progression est constante », observe Christophe Rollet. Aussi a-t-il étendu cette année le concept de « marque à sa griffe » à d'autres pièces de rechange : batteries, coffrets d'ampoules, balais d'essuie-glace. Et la gamme va s'élargir l'an prochain vers les produits d'entretien.

Les pneumatiques ont encore assuré 80 % des 385 millions d'euros de chiffre d'affaires 2009 (stable) du réseau en France. Mais, d'ici à trois ans, ils ne devraient peser que pour 60 %, les 40 % restants provenant des autres éléments de rechange ainsi que les vidanges ou autres services rapides.
 

Présent dans 18 pays

La même stratégie de conquête est déployée à l'échelle européenne à travers Point S Développement. Déjà présente dans 18 pays (y compris la France) où elle totalise 1.800 points de vente (1,1 milliard d'euros de chiffre d'affaires 2009, en hausse de 4 % ), la marque s'apprête à entrer aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne. Détenu par les fabricants de pneumatiques, le marché britannique était difficile à pénétrer, « mais nous venons d'être rejoints par le réseau indépendant UK Tire Group qui règne sur 54 points de vente », se réjouit le dirigeant.

Point S est sollicité pour se développer au Moyen-Orient, Maghreb et Amérique du Nord. Mais pour l'heure, il n'a pas répondu à ces appels du pied.

MARIE-ANNICK DEPAGNEUX, Les Echos, le 11.06.10
 

Dernières actualités