Les secteurs

Auto : Bodemer va acheter des concessions automobiles à Schuller

31.08.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe régional de vente de voitures veut étoffer son réseau en reprenant une dizaine d’implantations appartenant à Schuller, l’un des leaders de la distribution de véhicules en France.

Redistribution des cartes dans le secteur des concessions automobiles. Alain Daher, le président du directoire du groupe breton Bodemer, a déposé auprès des autorités de la concurrence un dossier de candidature pour la reprise de plusieurs concessions automobiles et de garages appartenant au groupe versaillais Schuller. L’avis devrait être rendu dans les prochaines semaines. Bodemer, dont le siège social est situé à Plérin, près de Saint-Brieuc, souhaite racheter les concessions Renault, Dacia et Nissan de la ville de Lannion dans les Côtes-d’Armor. Dans le département voisin du Finistère, sont concernées également celles de Morlaix, Quimper, Chateaulin et Concarneau ainsi que les garages secondaires de Loudéac, Fouesnant, Pont-l’Abbé et Douarnenez. « L’ensemble, continue Alain Daher, représente un effectif de 350 salariés pour 125 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. »

En 2012, Bodemer, présent en Bretagne et en Basse-Normandie uniquement sous les marques Renault, Nissan et Dacia, réalisera un total de ventes de 500 millions d’euros pour un effectif de 1.300 collaborateurs. « La conjoncture actuelle, dit encore le dirigeant, freine notre croissance organique, la poursuite de notre déploiement doit donc se faire par rachat de points de vente. » S’il se sépare de plusieurs implantations, le groupe Schuller -1.800 salariés répartis entre 42 concessions implantées en Bretagne, Champagne-Ardenne, Nord-Pas-de-Calais et Ile-de-France -poursuit sa politique multimarques puisqu’il en représente une vingtaine. Alain Daher veut profiter de ce rachat pour continuer à structurer son groupe afin de trouver des synergies entre ses différentes implantations et optimiser la rentabilité de son parc de véhicules.


Stanislas DU GUERNY, Les Echos, le 29/08/2012

Dernières actualités