Auchan et Système U renoncent à former le premier distributeur français

22.07.2016, source : Les Echos.fr

imprimer

Les deux groupes ne fusionneront pas leurs réseaux d’hypers et supermarchés. Ils entendent néanmoins renforcer encore leurs liens pour acheter les produits des industriels.

A défaut de mariage, ils en resteront donc à l’union libre. Moins d’un mois après l’annonce, le 13 février 2015, par les groupes Auchan et Système U d’un projet d’alliance ambitieux, Vincent Mignot, directeur général d’Auchan France (débarqué depuis de son poste, et envoyé en Chine), déclarait pourtant : « Nous continuons nos discussions avec Système U, avec un objectif : passer des fiançailles au mariage. » Ces discussions auront finalement échoué.

Les deux distributeurs ont en effet annoncé le 13 juillet dans un communiqué commun avoir « décidé de ne pas poursuivre la démarche initiale de recherche de synergies en lien avec leurs réseaux respectifs ». En clair, d’abandonner l’idée de faire passer les supermarchés Simply Market du groupe Auchan sous l’enseigne Super U, et de faire passer les Hyper U sous la bannière Auchan, et de constituer ainsi une puissance commerciale qui aurait fait de ce nouvel ensemble le premier distributeur français. « Les exigences du modèle ciblé, unique et inédit dans le paysage commercial, rendent le projet trop complexe à déployer à court terme », ajoute le communiqué.

Un indice laissait entrevoir une telle issue. Le président de l’Autorité de la concurrence, Bruno Lasserre, avait annoncé le 7 juillet, lors de la publication du rapport annuel de l’institution, que celle-ci ne pourrait sans doute pas rendre son avis sur « la fusion de fait » entre les groupes Auchan et Système U, faute d’avoir de la part des deux entreprises un plan précis sur leurs intentions et « un calendrier sur la réalisation de l’opération ». Et pour cause...

Le gendarme de la concurrence avait lui-même insisté sur le caractère « très complexe » de ce mouvement de concentration dans la grande distribution. Pas moins de 300 sites commerciaux devaient être passés au crible, sans compter la difficulté liée aux statuts différents des entreprises, d’un côté un groupe capitaliste familial, détenu par les Mulliez, de l’autre un groupe coopératif de commerçants indépendants.

Nouveaux enjeux

Auchan Retail France, l’entité concernée du groupe Auchan, et Système U ne coupent pas pour autant tous les ponts. « Ils étudieront toutes les solutions d’extension et de consolidation du périmètre de leur collaboration à la négociation commerciale », indique le communiqué. En d’autres termes, ils continueront à explorer les voies d’une extension du mandat donné par Système U à Eurachan, la centrale d’achat du groupe Auchan.

« Ce projet est porteur d’enjeux majeurs et d’une ambition inchangée : constituer un acteur à l’achat comptant parmi les leaders en France », soulignent les deux distributeurs. Mais il ne verra pas le jour avant 2018. Car ils devront déposer une nouvelle notification à l’Autorité de la concurrence, sans doute pas avant plusieurs semaines.

L’institution aura alors deux mois pour l’examiner au regard des critères définis par la loi Macron. Pour 2017, « le mandat à l’achat de Système U à Auchan Retail France [pour la négociation de ses conditions d’achat auprès des industriels de marques nationales, NDLR] est reconduit », précisent les deux groupes.

Antoine BOUDET, les Echos, le 15/07/2016

Dernières actualités