Les secteurs

Assurances : Swiss Life France va étoffer son réseau d'agents généraux

06.03.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

L'assureur suisse a multiplié par deux son résultat net en 2010. Sa filiale française, qui a fait mieux que le marché l'an dernier, veut atteindre 500 agences à moyen terme.


Si Bruno Pfister, le directeur général de Swiss Life, trouvait hier les résultats 2010 « réjouissants », les investisseurs se sont montrés moins enthousiastes. Le doublement du bénéfice net, à 560 millions de francs suisses (436 millions d'euros), n'a pas empêché le titre de chuter de 3,28 %, à la Bourse de Zurich. Le deuxième assureur suisse a mis une nouvelle fois en avant les avancées de son programme de revitalisation, Milestone 2009-2012, qui lui ont permis de réduire ses coûts l'an dernier et d'améliorer ses marges sur les affaires nouvelles. « Mais nous avons encore du chemin à faire », reconnaissait Bruno Pfister.


Swiss Life voit déjà au-delà de 2012 : « Nous allons nous préoccuper davantage de la croissance, qui sera d'abord organique, même si la rentabilité restera au coeur de nos préoccupations », annonce Bruno Pfister. Ce qui n'empêche pas l'assureur de se tenir à l'affût d'opportunités sur ses trois grands marchés (Suisse, France, Allemagne) : « Nous visons plutôt des rachats de portefeuille, comme nous l'avons fait en début d'année en Suisse, en reprenant celui de Nationale Suisse, en assurance-vie collective, ou des petites affaires qui ne présentent pas de risque d'intégration », détaille Bruno Pfister, qui indique regarder « deux ou trois dossiers en France ». Comme il l'avait déjà annoncé, le groupe cherche à faire grandir sa banque privée dans l'Hexagone, qui est devenue rentable en 2010, « mais qui n'a pas encore atteint la taille critique ».


« Nous partions de très loin »

Swiss Life France ne cache pas son intérêt pour la clientèle patrimoniale (plus de 250.000 euros d'encours). La filiale présidée par Charles Relecom revendique « une stratégie de développement d'assureur gestion privée de tout premier plan ». Il peut notamment s'appuyer sur 600 conseillers en gestion de patrimoine indépendants « actifs », soit 100 de plus qu'en 2009, et espère en compter 800 d'ici à 2012.


Le réseau d'agents généraux (415 points de vente) est également amené à se renforcer. « L'objectif à moyen terme est d'avoir 500 agences », annonce Eric Le Baron, le directeur de la distribution. « Nous venons de terminer la phase de consolidation de notre réseau, et nous partions de très loin », rappelle-t-il. Un travail qui a notamment permis de porter le commissionnement moyen par agence à 200.000 euros. Swiss Life France compte également faire passer son réseau salarié de 330 à 400 conseillers à horizon 2012, « mais de manière progressive, afin de maintenir son haut niveau d'efficacité ».


En 2010, Swiss Life France a connu une progression plus de deux fois supérieure à celle du marché (+ 9 %, à 3,83 milliards d'euros), portée par l'assurance-vie (+ 17 %, avec une forte collecte en unités de compte). Pour 2011, il espère faire à nouveau mieux que le marché en assurance-vie et vise une croissance de 6 % en santé-prévoyance (+ 3 % en 2010).


Laurent THEVENIN, Les Echos, 03/03/2011

Dernières actualités