Les secteurs

Assurances : AXA France parie sur le marché des particuliers

01.04.2013, source : Les Echos.fr

imprimer

Pour confirmer sa percée sur le marché des particuliers, AXA France a modifié son réseau d’agences et fait évoluer ses offres.

Très concurrentiel, et encore plus depuis l’arrivée en fanfare de La Banque Postale en automobile, habitation et santé, le marché de l’assurance des particuliers fait l’objet de toutes les attentions chez AXA France. « Beaucoup de nos grands concurrents ayant des réseaux d’agents généraux ont plus ou moins lâché ce segment pour aller davantage vers les professionnels et les PME », affirmait hier Nicolas Moreau, son PDG, lors d’une rencontre avec la presse. Pour l’entité française d’AXA, l’essentiel est au contraire « de maintenir nos positions et d’y être profitable ». Elle y tient déjà le haut du pavé avec 3 millions de clients en automobile, autant en habitation, 2 millions en épargne et 1,4 million en santé-prévoyance.

L’assurance de particuliers lui a apporté l’an dernier un peu plus de la moitié de son chiffre d’affaires, soit 11 milliards d’euros. Pour AXA France, le fait marquant de 2012 est sa percée en prévoyance individuelle, un marché intéressant au vu de sa rentabilité. L’assureur affirme être celui qui a réalisé le plus d’affaires nouvelles (230.000 au total) sur la garantie des accidents de la vie, damant ainsi le pion aux bancassureurs. Une performance d’autant plus notable que « nous étions quasi inexistants en prévoyance individuelle il y a encore quelques années », souligne Jacques de Peretti, directeur général d’AXA particuliers-professionnels. L’assureur compte désormais 550.000 contrats en portefeuille et vise le million d’ici à quatre ans.

Marges de progression

Dans cette stratégie de conquête du grand public, la banque est « un pilier essentiel », selon Nicolas Moreau. « C’est un élément de fidélisation », complète Jacques de Peretti. Dans les faits, AXA France encourage ses agents généraux à se transformer en véritables « assurbanquiers ». Ils sont déjà plus de 700 à être spécialisés en bancassurance ( « Les Echos » du 17 janvier). Le jeu en vaut d’autant plus la chandelle qu’AXA Banque, avec seulement 750.000 clients, a encore des marges de progression importantes.

Plus largement, AXA France a engagé une transformation de ses réseaux de distribution. En février, il vient ainsi de lancer avec 600 agents, à titre expérimental, une nouvelle offre d’assurance automobile vendue à la fois sur Internet et dans les points de vente : ses résultats seront scrutés avec attention. Récemment rebaptisé « AXA Epargne et Protection », le réseau, qui réunit 3.500 salariés commerciaux et 1.000 agents mandataires (indépendants), est en train de monter en gamme. Idem pour le réseau AXA Prévoyance et Patrimoine, très présent auprès des travailleurs non salariés (avocats, médecins, pharmaciens, notamment).

En 2012, la filiale française a confirmé sa place centrale au sein d’AXA, puisqu’elle a contribué à hauteur de 27 % du résultat opérationnel et de 36 % du résultat net.

Laurent Thévenin, Les Echos, 29/03/2013

Dernières actualités