Les secteurs

Amorce d'une remontée des prix dans l'hôtellerie

16.09.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

La remontée des prix dans l'hôtellerie, qui avait souffert du retournement de conjoncture de 2008, se confirme au vu de l'étude d'Hotels.com. Le géant mondial de la réservation hôtelière sur Internet, filiale du groupe Expedia, a publié, hier, son Hotel Price Index, qui laisse apparaître une progression de 2 % , en moyenne, au deuxième trimestre 2010, par rapport à la même période de 2009. Cette hausse découle de l'amélioration de la conjoncture, de reprise du voyage d'affaires et du tourisme international. Pour le premier semestre 2010, le panel -qui réunit 91.500 établissements pour 16.000 destinations -fait état d'une stabilisation des prix réels facturés et exprimés en euros.

L'augmentation constatée au deuxième trimestre s'établit, dans le détail, à + 3 % pour l'Amérique du Nord comme pour l'Amérique du Sud et + 1 % en Europe, la France bénéficiant pour sa part d'une augmentation de 4 %  (+ 5 % à Paris). Pour l'Asie-Pacifique, les prix sont en revanche restés stables. Quatre grandes métropoles asiatiques figurent parmi les dix villes ayant connu les plus fortes hausses au deuxième trimestre, affichant des progressions comprises entre + 18 % et + 20 % : Séoul, Shanghai, Hong Kong et Singapour. La cité-Etat enregistre même la troisième plus forte augmentation -après Le Cap, qui profite de l'effet Coupe du monde en Afrique du Sud (+ 35 % ), et Rio de Janeiro. Surtout, comme le souligne Hotels.com, son index pour l'Asie-Pacifique se maintient à un niveau plus élevé qu'en 2004, année de sa création.


Revalorisation des tarifs

« Il y a des signes de reprise, mais la base de départ est très basse », souligne le responsable dumarketing et de la stratégie d'Hotels.com, Nigel Pocklington. Pour mémoire, la chute des prix avait atteint 14 % l'an dernier. Cette tendance à la revalorisation des tarifs devrait se poursuivre, estime Nigel Pocklington.

En attendant, la reprise ne profite pas à tout le monde. Le palmarès des villes les plus chères en témoigne, reléguant Abu Dhabi de la deuxième à la dixième place, Dubaï étant sortie du Top 10. Monte-Carlo confirme en revanche sa première place par rapport au classement 2009 avec une nuitée à 180 euros en moyenne.

Christophe PALIERSE, Les Echos, le 14.09.10

Dernières actualités