Les secteurs

Ameublement : transition générationnelle chez Ikea

21.09.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Si le fondateur du leader mondial de la distribution du meuble ne passera pas la main à ses trois fils et restera conseiller au sein de la structure familiale, la succession de Mikael Ohlsson au poste de PDG du groupe a été annoncée.

S’il est encore bien vivant à l’âge de quatre-vingt-six ans, un autre pionnier de la distribution européenne a failli quitter la scène hier : Ingvar Kamprad, le fondateur d’Ikea (association de ses initiales à celles de sa ferme et de son village natal, Elmtaryd et Agunnaryd). Se basant sur les propos de Göran Grosskopf, le président d’Ingka Holding, la société néerlandaise qui chapeaute l’ensemble du groupe, dans le quotidien suédois « Expressen », des agences de presse annonçaient que le Suédois avait passé la main à ses trois fils Peter, Jonas et Mathias. Mais l’information était aussitôt démentie par le même Göran Grosskopf, qui précisait que l’homme le plus riche d’Europe avec une fortune estimée par le magazine suisse « Bilan » à près 37 milliards de dollars, restait conseiller au sein de la structure familiale, un poste qu’il occupait, selon des proches du groupe, depuis plusieurs années déjà.


Chiffre d’affaires en hausse

Pour autant, l’heure n’en est pas moins à la transition générationnelle chez le leader mondial de la distribution du meuble qui a annoncé, hier, que son chiffre d’affaires avait progressé de 7 % en 2011-2012, à 25,17 milliards d’euros. Dans un communiqué, Göran Grosskopf, toujours lui, annonçait que c’est Peter Agnefjäll, quarante et un ans, patron d’Ikea Suède et ancien assistant d’Ingvar Kamprad, qui succéderait à partir du 1er septembre 2013 à Mikael Ohlsson (cinquante-cinq ans) au poste de PDG du Groupe Ikea.

Peter Agnefjäll, qui devient vice-président pour l’immédiat, prend dès à présent la mesure de ses nouvelles responsabilités. Il a déclaré hier qu’Ikea augmenterait la fréquence d’ouverture de nouveaux magasins à compter de l’exercice 2014-2015 en adoptant un rythme de 20 à 25 créations par an. Cette croissance se fera surtout dans les pays dans lesquels l’enseigne est déjà implantée dans le cadre d’une stratégie qui consiste à saturer les marchés locaux.

Le mouvement est déjà engagé en France, où le groupe a annoncé, fin 2010, vouloir ouvrir 20 nouveaux points de vente d’ici à 2020.


Philippe BERTRAND, Les Echos, le 20/09/2012

Dernières actualités