Les secteurs

Ameublement : plan social chez Habitat

02.07.2013, source : Les Echos.fr

imprimer

L’enseigne d’ameublement va supprimer 177 postes.

Après la liquidation de Virgin Megastore et le plan social concernant le millier d’employés qui va en découler, c’est une autre enseigne spécialisée française qui s’apprête à réduire drastiquement son personnel. Dans un communiqué publié le 27 juin, Cafom, le petit groupe de distribution qui a racheté il y a deux ans Habitat, annonce l’ouverture d’un plan de sauvegarde de l’emploi. Sur un effectif de 802 personnes, « il prévoit la suppression de 177 postes et le départ de 106 collaborateurs après reclassement ». Cette opération est à la fois la conséquence de la fragilité financière de l’entreprise et de la reconfiguration du réseau de magasins.

Lorsque, en juillet 2011, Cafom prend le relais du fonds d’investissement Hilco, qui avait lui-même racheté Habitat à la famille Kamprad, fondatrice d’Ikea, le réseau compte 28 magasins en France, 6 en Espagne et 5 en Allemagne. En 2010, il affichait 5 millions d’euros de pertes pour 140 millions de chiffre d’affaires. Dix-huit mois plus tard, fin 2012, la perte s’est creusée, à 12 millions, et les ventes sont tombées à 131 millions. « Nous avons souffert à la fois de la crise et de problèmes avec certains de nos fournisseurs », expliquait en mai aux « Echos » Hervé Giaoui, président de Cafom. Pour redresser la barre, ce dernier a fermé les magasins des Halles, à Paris, et de Dijon, ainsi que 3 points de vente en Espagne. La semaine dernière, le groupe a indiqué que « 4 autres magasins en France, dont Montpellier, devraient être fermés au cours des prochains mois ».

Ralentir la chute

Selon les résultats semestriels de Cafom publiés le 27 juin également, Habitat commence à enrayer la chute de son chiffre d’affaires avec une progression de son volume d’activité de 6 % à magasins constants. Au cours du semestre, la perte opérationnelle courante a été divisée par deux à 4,4 millions d’euros. « Les premiers effets des mesures de rationalisation, d’optimisation de l’approvisionnement et des efforts de relance au niveau de l’offre produits avec de nouvelles collections », note l’entreprise. Pour retrouver l’esprit du créateur, Terence Conran, Habitat a engagé le jeune designer Pierre Favresse. Le plan social impactera tout de même le second semestre à hauteur de 2,7 millions.

Estimant que cela suffira à repartir « sur des bases solides », Hervé Giaoui annonce une vague d’ouvertures de nouveaux points de vente d’ici à la fin de l’année, en Guyane (où Cafom est par ailleurs implanté), à Villefranche-sur-Saône et dans le nouveau centre commercial Aéroville, près de l’aéroport de Roissy. « Ce seront les premières implantations en propre d’Habitat depuis la reprise par le groupe », indiquent les dirigeants de Cafom. Cafom qui a refinancé l’acquisition (25 millions d’euros) par une augmentation de capital de 5,4 millions et une émission d’obligations convertibles de 6,6 millions.

Philippe BERTRAND, Les Echos, 01/07/2013

Dernières actualités