Les secteurs

Ameublement : Ikea veut doubler ses ventes mondiales d'ici à 2020

26.01.2013, source : Les Echos.fr

imprimer

Le distributeur suédois Ikea table sur une croissance moyenne de 5 % par an. La hausse des ventes passe par une baisse des prix et de la marge brute.

Ikea pousse ses volumes pour maintenir son résultat et sa capacité d’investissement. Le groupe suédois, leader mondial de la distribution de meubles, a publié hier les résultats de son exercice 2012, clos le 31 août. Globalement, en raison de la hausse des matières premières et des tarifs du transport de marchandise, les coûts de la chaîne qui exploite 298 magasins dans 26 pays, ont augmenté de 8 %. Parallèlement, selon le directeur exécutif Alistair Davidson, les prix des produits vendus ont baissé en moyenne de 0,8 %. Malgré cela, Ikea affiche un résultat net de 3,2 milliards d’euros, en hausse de 8 % . Cette performance a été rendue possible par des réductions de coûts, mais, surtout, par la forte croissance du chiffre d’affaires, qui augmente de 9,5 %, à 27 milliards d’euros en valeur absolue, et de 4,6 % à périmètre comparable.

En effet, le résultat d’exploitation s’est inscrit, lui, en recul de 3 % à 3,5 milliards d’euros, et la marge brute est tombée à 43 %. Si depuis 2010, les prix chez Ikea ont baissé de 3 % environ (et de plus de 20 % en dix ans), la marge brute a, elle, perdu 3 % en deux ans.

La stratégie du PDG, Mikael Ohlsson, est claire : utiliser l’incroyable solidité financière du groupe, qui totalise 44 milliards d’actifs et 29 milliards de fonds propres - une bénédiction en cette période de crise financière - pour accélérer le développement et conquérir des parts de marché. Quitte, pour les magasins existants, à baisser les prix pour s’adapter au resserrement du pouvoir d’achat disponible des consommateurs.

Gains de parts de marché

Dans son rapport annuel, l’enseigne suédoise, entièrement privée, annonce avoir gagné des parts de marché dans tous ses pays d’implantation. Elle a, par ailleurs, ouvert 11 magasins dans 9 pays différents - dont la France, à Caen - et procédé à 4 relocalisations. Sans donner de détails, ses dirigeants affirment avoir connu leurs meilleures performances en Chine, en Russie et en Pologne, ainsi que, dans une moindre mesure, aux Etats-Unis et en Allemagne. D’ici à fin août 2013, Ikea annonce l’ouverture de 5 à 6 nouvelles unités. Mais son développement dans les pays émergents, comme l’Inde (lire ci-dessous) et sur des plus petits marchés, comme la Serbie, la Croatie et la Corée du Sud, pourrait être rapide à moyen terme.

Mikael Ohlsson a répété hier son objectif à l’horizon 2020 : doubler le chiffre d’affaires, soit dépasser largement la barre des 50 milliards d’euros, au gré d’une croissance annuelle moyenne de 5 %. En France, Ikea compte passer de 29 à 40 magasins sur la même période.

Philippe BERTRAND, Les Echos, 24/01/2013

Dernières actualités