Les secteurs

Ameublement : Ikea compte investir 1,5 milliard d'euros en Inde

29.06.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Enfin une bonne nouvelle pour l’Inde dans la distribution ! Le géant suédois du meuble Ikea a confirmé, en fin de semaine dernière, son arrivée. L’annonce fait suite à une série de contacts entre le gouvernement et le distributeur, qui espère depuis des années s’implanter dans le pays, mais avait fait savoir qu’il ne pouvait acheter 30 % de ses fournitures à des PME locales, comme l’exige la loi.

Une rencontre la semaine dernière entre le PDG d’Ikea, Mikael Ohlsson, et le ministre du Commerce a débloqué la situation. Selon le communiqué du ministère, les « réserves » exprimées par Ikea sur cette obligation d’approvisionnements en Inde ont reçu des « réponses appropriées » qui ont convaincu les dirigeants du groupe.


Souplesse sur les fournisseurs

Ces « réponses » n’ont pas été révélées, mais, selon les experts européens du commerce à Delhi, les autorités indiennes seraient prêtes à faire preuve de souplesse dans leurs calculs, en prenant en compte les fournisseurs d’Ikea, par exemple, ou encore l’ensemble des achats du groupe auprès des PME indiennes, y compris à destination des magasins à l’étranger.


Cette annonce succède à bien des revers. Fin 2011, New Delhi avait autorisé les grands distributeurs étrangers, type Wal-Mart ou Carrefour, à s’implanter avec des filiales à 51 %. Simultanément, les enseignes monomarques (type Lacoste ou Hermès), présentes depuis des années à hauteur de 51 %, avaient été autorisées à passer à 100 %. Mais une levée de boucliers, alimentée par les craintes des petits commerçants, avait obligé le gouvernement à annuler son initiative sur la grande distribution. Et, par prudence, il avait assorti l’autorisation à 100 % des enseignes monomarques d’une condition sévère : que 30 % de leurs approvisionnements proviennent de PME indiennes. Du fait de cette restriction, un seul dossier de magasins détenus à 100 % a été déposé à ce jour, par la marque de chaussures britannique Pavers.

L’implantation d’Ikea, qui compte investir 1,5 milliard d’euros en Inde sur une période de quinze à vingt ans, devrait malgré tout avoir un gros impact en Inde, où rien d’équivalent n’existe. Reste la question de la grande distribution multimarque. Le bruit court avec insistance à Delhi que le gouvernement, attaqué de toutes parts pour son immobilisme en matière de réformes économiques, pourrait lancer bientôt une nouvelle tentative pour autoriser les grands distributeurs étrangers.


Patrick de JACQUELOT, Les Echos, le 25/06/2012

Dernières actualités