Les secteurs

Agences de voyage : le Club Med a enregistré une hausse de 6% de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2011-2012

15.03.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe a enregistré une hausse de 6% de son chiffre d’affaires au premier trimestre de l’exercice 2011-2012 (novembre-janvier). Le niveau des réservations reste bien orienté.

Dans un contexte qui reste difficile pour les voyagistes, le Club Méditerranée continue de naviguer à contre-courant, profitant de son repositionnement et de son internationalisation. L’exploitant de villages de vacances, qui a renoué avec les bénéfices lors de son exercice 2010-2011 après deux ans de pertes, a en effet débuté celui de 2011-2012 sur un rythme soutenu.

Le groupe, qui a publié lundi son chiffre d’affaires pour le premier trimestre, soit la période comprise entre le 1er novembre et le 31 janvier, affiche ainsi une hausse de son chiffre d’affaires de 6% par rapport à la même période de 2010-2011, à 358 millions d’euros, le chiffre d’affaires réalisé au titre de la seule exploitation des villages augmentant de 4,6%, à 353 millions. Il est de surcroît en croissance sur ses trois marchés -Europe, Asie, Amériques-, la plus forte hausse étant en Asie (+10,3% ).

En outre, le niveau de réservations pour la saison d’hiver finissante reste bien orienté, progressant de 3,7% au 3 mars, l’augmentation étant de 7,3% sur les huit dernières semaines. La tendance à date est légèrement négative en Asie, le boom de la demande chinoise (+40% ) compensant la faiblesse persistante au Japon et la fermeture de son seul village australien.

La transformation du parc se poursuit d’autant plus activement que le Club Med a fermé un autre 3 Tridents, en Israël où il étudie l’éventualité d’un 4 Tridents en contrat de management.


Renforcement en Turquie

Dans l’immédiat, le groupe se renforce en Turquie avec la reprise d’un village à Belek, près d’Antalya, un 4 Tridents à exploiter à partir du printemps 2013 avec un contrat de management.


Par ailleurs, le groupe a indiqué que son allié chinois, Fosun, va maintenir sa participation en-deçà de 10% (9,7% aujourd’hui) sur une base diluée jusqu’à la prochaine assemblée. A moins qu’un autre actionnaire dépasse les 10%, ou que le conseil d’administration autorise que Fosun franchisse ce seuil symbolique.

Ces dernières nouvelles ont été saluées lundi à la Bourse de Paris, la valeur gagnant 1,40 % à la clôture.


Christophe PALIERSE, Les Echos, 12/03/2012

Dernières actualités