Adidas réduit fortement ses prévisions de bénéfice, le titre chute

20.08.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe allemand rencontre des difficultés dans son activité golf et craint l’impact des tensions géopolitiques dans l’est de l’Europe.

L’équipementier sportif allemand Adidas s’effondrait en Bourse jeudi 31 juillet, après avoir revu à la baisse son objectif de bénéfice 2014, désormais inatteignable en raison des tensions géopolitiques dans l’est de l’Europe et des difficultés de ses activités dans le golf. A la Bourse de Francfort, le titre Adidas s’effondrait de 11,41 % à 62,18 euros à 07H44 GMT, sur l’indice Dax qui lâchait 0,45 % au même moment.

Le groupe aux trois bandes vise désormais un bénéfice net d’environ 650 millions d’euros, contre un résultat attendu précédemment dans une fourchette de 830 et 930 millions d’euros, a-t-il annoncé dans un communiqué. Il vise par ailleurs une hausse de ses ventes comprise entre 5 et 10%, hors effets de changes.

Le groupe estime d’une part que la rentabilité à court terme de ses activités à l’est de l’Europe et en Russie, l’un de ses marchés phare, est menacée par les tensions géopolitiques récentes dans la région, qui pénalisent les conversions avec le rouble russe et plombe le moral et les dépenses des ménages.

Par ailleurs, la faiblesse des ventes au détail et des difficultés à écouler ses stocks anciens dans le segment du golf pèsent sur les marges de sa marque TaylorMade-Adidas, a-t-il ajouté. Son activité de golf a d’ailleurs enregistré un net repli de ses ventes au deuxième trimestre, affichant une baisse de 18 % hors effets de changes, qui a effacé les bons résultats des autres marques du groupe, Adidas et Reebok.

Ces mauvaises performances, conjuguées à des effets de changes une fois de plus défavorables, se sont traduites par une petite hausse de 2 % des ventes entre avril et juin, à 3,46 milliards d’euros, malgré le coup de fouet offert par le mondial de football au Brésil.

Le résultat opérationnel du groupe a quant à lui reculé de 12,7 % à 220 millions d’euros, et son bénéfice net de 16,3 %, à 144 millions d’euros, a fait savoir Adidas, dont la publication des résultats n’était attendue que jeudi 7 août..

Adidas a également annoncé que ses objectifs à l’horizon 2015, exprimés pour la première fois en 2010, n’étaient « plus réalisables dans les conditions actuelles », mais sans donner de nouvelles prévisions. Il prévoyait un chiffre d’affaires de 17 milliards d’euros et une marge d’exploitation de 11 % à cette date.

Pour tenter de redresser la barre, « la direction a décidé d’accroître son marketing ainsi que les investissements dans les points de vente au cours des 18 prochains mois pour sécuriser et accélérer les taux de croissance et gagner des parts de marché », a déclaré le groupe. En outre, il prévoit une réorganisation de ses structures, opérationnelles à partir du 1er août, pour gagner en efficacité.

Les Echos avec AFP, le 31/07/2014.

 

Dernières actualités