Restauration : la mention « fait maison » entre en vigueur

21.07.2014, Extrait de communiqué de presse

imprimer

« Carole Delga, secrétaire d’Etat chargé du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire, se félicite de l’entrée en vigueur ce jour du décret d’application de la Loi consommation, relatif à la mise en place d’une mention « fait maison » dans les établissements de restauration commerciale ou de vente à emporter de plats préparés », a rapporté le journal officiel le 13 juillet dernier. Cette mention a pour but de mieux informer les consommateurs et de valoriser le travail des restaurateurs ainsi que leurs savoir-faire. Pour l’utiliser, l’établissement doit pouvoir prouver que les plats concernés ont été élaborés sur place à partir de produits bruts.

« Le secteur de la restauration, de l’artisanat et du commerce de bouche représente 1 million d’emplois et 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires », explique la secrétaire d’Etat qui ajoute : « C’est également le cinquième secteur pourvoyeur d’emplois en France. Pour valoriser tous ces professionnels et renforcer l’attractivité de notre gastronomie, nous mettons en place la mention du « fait maison », première initiative du type en Europe. »

Pour Carole Delga, il s’agit de « reconnaître la cuisine faite sur place, le savoir-faire et le temps qui lui a été consacré ; les promouvoir et les encourager » tout en clarifiant les mentions présentes sur les cartes et que le consommateur a parfois du mal à décrypter. « Le « fait maison » est une mention définie par décret, avec des règles du jeu stables et un même logo. Facile à comprendre, elle concerne tous les restaurants, de la petite table familiale de quartier, du bistrot jusqu’au très grand restaurant », précise-t-elle.

A partir d’une démarche volontaire, sans procédure de labellisation, cette nouvelle mention fera l’objet d’un contrôle à posteriori par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Les professionnels ont jusqu’au 1er janvier 2015 pour se mettre en conformité.

Dernières actualités