Etude Xerfi : le secteur de l’épicerie fine va continuer à croître

30.06.2013, Extrait de communiqué de presse

imprimer

Selon une étude du cabinet Xerfi-Precepta, le secteur de l’épicerie fine, réparti en quatre segments que sont le foie gras, le saumon fumé, les chocolats et le café et thé, devrait continuer à progresser d’ici 2017.

Dans un contexte général de baisse de la consommation, ces produits garderont leur étiquette de « consommation de plaisir » qui va leur permettre de résister. La concentration du marché devrait se renforcer avec la constitution de groupes mono-produits sur chacun des segments.

Le principal concurrent des réseaux spécialisés étant les grandes surfaces alimentaires, les acteurs de l’épicerie fine vont devoir trouver des relais de croissance pour préserver ou accroitre leurs parts de marché. La franchise est proposée comme une solution par Xerfi : « Les distributeurs spécialisés doivent plus que jamais jouer la carte de la créativité et de la montée en gamme », estiment les auteurs de l’étude.

Sur le sujet du e-commerce, également présentée comme une voie de diversification intéressante, « les épiceries fines doivent penser la digitalisation des points de vente et le web-to-store comme de véritables avantages concurrentiels », complètent-ils.

Enfin, la promotion de produits « made in France » ou régionaux est la troisième piste ouverte par le cabinet d’étude : « les consommateurs, de plus en plus méfiants vis-à-vis des produits industriels, souhaitent avoir plus d’informations sur la traçabilité. Les enseignes d’épicerie fine ont donc une carte à jouer de ce point de vue. »

Leader en France des études économiques sectorielles, le groupe Xerfi présente un grand catalogue de travaux sur la France et l’International. Editeur indépendant, il apporte à ses clients un accès à la connaissance actualisée des évolutions sectorielles, des stratégies des acteurs économiques et de leur environnement.

Dernières actualités