Les secteurs

Distribution : l’Autorité de la concurrence va examiner le rachat de Monoprix par Casino

26.03.2013, Extrait de communiqué de presse

imprimer

L’Autorité de la concurrence a élevé la voix suite au rachat aux Galeries Lafayette de Monoprix par Casino. Dans un communiqué, l’organisme expliquait que « l'opération soulève des doutes sérieux d'atteintes à la concurrence et nécessite l'ouverture d'une phase d'examen approfondi ».

Le rapprochement des deux groupes de distribution de proximité risque d’entraîner, selon l’Autorité, un « renforcement significatif de la position concurrentielle du groupe Casino dans un certain nombre de zones de chalandise à Paris ».

En janvier 2012, l’Autorité de la concurrence avait déjà mis en cause la position dominante de Casino à Paris. Selon le rapport, le groupe de distribution détiendrait plus de 60 % de parts de marché dans la capitale.

L’organisme va donc procéder à un deuxième examen, au cours duquel il « procèdera à une consultation élargie des acteurs du marché […] notamment sur la question de la pression concurrentielle exercée sur les supermarchés de Paris par les autres formes de commerce alimentaire ainsi que par les hypermarchés de la proche banlieue. L'Autorité procédera également, si cela s'avère nécessaire, à la consultation des acteurs du marché sur les remèdes qu'il conviendrait d'apporter à d'éventuelles atteintes à la concurrence. »

L'avis rendu en janvier 2012 n'avait qu'une portée consultative. L'Autorité de la concurrence avait demandé au législateur de lui conférer un pouvoir « d'injonction structurelle », qui lui a été accordé depuis, mais uniquement dans les DOM-TOM.

Cependant, l'organisme public dispose de tous les pouvoirs pour bloquer une opération de rachat d’entreprise, bien que l'Autorité n'ait jamais fait usage de cette prérogative depuis sa mise en place en 2009. Il existe donc bel et bien un risque que le groupe de distribution doive rendre des comptes.

Dernières actualités