Conjoncture : les défaillances des très petites entreprises se multiplient

16.10.2014, Les Echos de la Franchise

imprimer

Selon une information Altares reprise par « Les Echos », les défaillances des sociétés de 1 ou 2 salariés ont augmenté de 30 % au 3ème trimestre 2014. En revanche, la conjoncture est plutôt favorable aux PME.

4 861 petites structures entrepreneuriales (hors auto-entrepreneurs) ont été placées en redressement ou en liquidation judiciaire. Les plus touchés sont les artisans, notamment dans la construction, les secteurs de la réparation automobile ou encore de la restauration.

« Pour ce type d’entreprises, vu la volatilité des affaires et la fragilité des sociétés, il suffit d’une météo défavorable, pour la restauration par exemple, ou d’arbitrages de la part des consommateurs à certains moments de l’année pour que les comptes tombent dans le rouge, explique Thierry Millon, responsable des études au cabinet Altares. Une entreprise d’un ou deux salariés doit avoir une activité qui lui permette de faire face aux charges fixes. Sinon tout coup dur peut très vite se traduire par une défaillance. »

A l’inverse, « pour les PME la situation est moins inconfortable », avance Thierry Million. Les défaillances auraient reculé de 12 % par rapport au 3ème trimestre 2013.

Dernières actualités