Commerce associé : la FCA salue la suppression des soldes flottants

05.02.2014, Extrait de communiqué de presse

imprimer

Les députés ont adopté jeudi 30 janvier 2014 l’amendement prévoyant la suppression des soldes flottants, une décision saluée par la Fédération du Commerce Associé (FCA).

Ce dispositif adopté en 2008 prolongeait la période de soldes traditionnelle de deux semaines supplémentaires fixées librement par les commerçants. Il avait pour objectif d’accroitre le pouvoir d’achat des consommateurs et de faire baisser les prix. Six ans après sa mise en application, la mesure n’a pas rencontré le succès escompté.

L’adoption par les députés de ce nouveau texte de loi doit permettre de rompre avec la confusion qui règne autour de la fixation des prix. « Le consommateur ne sait plus quel est le juste prix qui doit être pratiqué » dénonce Fabrice Verdier, rapporteur du projet de loi sur le commerce et l’artisanat. Selon le député, il est devenu impossible pour le consommateur de se repérer au milieu des soldes, démarques, déstockage et autres promotions. Il s’agit donc de mettre un terme à un dispositif peu efficace économiquement, et de revenir à des soldes fixes.

Toutefois, afin de ne pas pénaliser le consommateur, la période traditionnelle de soldes augmentera d’une semaine, ce qui la fera passer de cinq à six semaines en hiver et en été.

Pour la FCA, cette décision sonne comme une victoire, en effet, la fédération qui représente 145 enseignes et 29% du commerce de détail français, avait dénoncé à plusieurs reprises un dispositif inopérant, à la fois pour les consommateurs et les commerçants.

Dernières actualités