Les secteurs

Coiffure : le CNEC lance une campagne nationale de valorisation des métiers de la coiffure

13.09.2012, La rédaction des Echos de la franchise

imprimer

Le CNEC, Conseil national des entreprises de coiffures, lance le 13 septembre une campagne nationale de valorisation de la coiffure et de ses métiers. Plus de 15 000 documents et 7 000 stickers seront distribués à l’ensemble des salons souhaitant participer à cette opération, adhérents ou non au CNEC.

Cette campagne, organisée en partenariat avec le Groupement pour le développement de la coiffure (GDC) et avec le soutien de L’Oréal Produits Professionnels, vise à alerter les consommateurs sur les difficultés économiques qui fragilisent le secteur de la coiffure. « En 2011, 21 % des professionnels de la coiffure ont observé une baisse de leur chiffre d’affaires », déplore Franck Provost, président du CNEC, également à la tête du groupe éponyme de 600 salons.

Le climat est d’autant plus tendu que les coiffeurs et chefs d’entreprises ont des difficultés à gagner leur vie. « Le salaire brut moyen mensuel d’un coiffeur est de 1 580 euros, quand il faut quatre ans d’études en moyenne pour pouvoir exercer ! », rappelle Franck Provost.

Le président du CNEC déplore le manque d’engagement des autorités, quand la coiffure est un secteur qui forme énormément de jeunes, non délocalisable et qui emploie 110 000 salariés en France. « Le ministère n’est pas là », constate-t-il.

Le CNEC regroupe plus de 1 800 entreprises de coiffure indépendantes, franchisées, multiples ou affiliées. Ces entreprises représentent environ 20 % des salariés du secteur, et réalisent un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros, soit un tiers du chiffre du secteur.

Dernières actualités