Publi-interview franchisé

C. Soulanet (La Mie Câline) : « Je voulais faire autre chose qu’être derrière ma caisse »

2009-10-30T01:04:00+02:00

30.10.2009, 


imprimer

Christophe Soulanet, ancien chef d’entreprise indépendant dans la boulangerie commerciale, a rejoint la Mie Câline pour le panel de services apportés par le réseau à ses franchisés. L’enseigne lui a également permis d’accéder à une grande ville de France, Avignon, où il est installé depuis 18 mois.

Christophe Soulanet
Crédits photo : DR
Christophe Soulanet, franchisé La Mie câline.

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

J’ai toujours souhaité être le décideur de ma vie professionnelle. Après quelques années passées dans le prêt-à-porter en tant que salarié, j’ai constaté que créer mon entreprise dans ce secteur nécessitait un apport financier conséquent, notamment pour acheter les stocks. En parallèle, j’ai fait l’acquisition d’un local commercial. Dans un premier temps, je comptais le louer. Mais, comme il était situé à proximité d’une école et d’une crèche, j’ai finalement choisi d’y ouvrir un terminal de cuisson.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

J’ai travaillé seul pendant huit ans dans ce terminal de cuisson. Après avoir appris et maîtrisé le métier, le temps est venu de passer à la vitesse supérieure. Je voulais accéder à une grande ville dynamique avec du potentiel, avoir des employés, toucher au management. Je voulais faire autre chose qu’être derrière ma caisse. Pour cela, j’avais besoin d’un partenaire. Créer en franchise signifiait mettre toutes les chances de mon côté pour aller très haut et bénéficier d’une image de qualité, reconnue nationalement.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez le franchiseur ?

J’ai consacré deux ans à démarcher les trois grands réseaux de la boulangerie commerciale. La Mie Câline m’a séduit par le large panel de services qu’elle offre à ses franchisés : service marketing, politique commerciale, communication, outils de gestion… Ce n’est pas uniquement une mise à disposition de l’enseigne mais un vrai partenariat. La Mie Câline est toujours dynamique et dans l’action en proposant par exemple des offres promotionnelles pour booster les ventes en période de crise. Le réseau réalise également une sélection d’emplacements pour vous. Par conséquent, cela réduit considérablement les risques d’erreur pour le franchisé. Rejoindre la Mie Câline signifiait accéder à un emplacement n°1 et dans notre cas à une grande ville dynamique à fort potentiel. Cela aurait été impossible pour un particulier.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

La Mie Câline est un réseau fondé sur la proximité entre le commerçant et ses clients. Je pense que les recruteurs ont senti chez moi ce potentiel relationnel. Ils ont aussi perçu le plaisir que je ressentais dans l’exercice de mon métier. Quant à mon expérience dans la boulangerie commerciale, je ne suis même pas certain qu’elle ait été décisive. En effet, les franchisés suivent une formation de deux mois, qui les met tous au même niveau.

Quotidien du franchisé

Comment avez-vous appliqué le savoir-faire de l’enseigne ?

Cette formation était scindée en deux. D’abord, la théorie. Nous avons étudié l’offre produits, les outils informatiques, les techniques de management…Ensuite, pendant un mois, nous avons appliqué ces enseignements en magasin. Après la formation, j’ai assuré des remplacements dans différents points de vente. Cela m’a permis de piocher des bonnes idées que j’utilise aujourd’hui dans mon magasin. Cette première partie de mon parcours a été validée par le siège. Ensuite, accompagné pendant plusieurs jours par l’animateur régional, j’ai ouvert mon magasin à Avignon.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie de franchisé ?

Je ne me suis pas trompé sur le choix de mon réseau qui est à l’écoute de ses franchisés et réagit toujours rapidement à leurs demandes. Je m’épanouis dans ce que je fais. Je suis aussi très content du résultat car la première année a été bonne. Le travail en amont a donc été payant. J’entame désormais une seconde phase. Je vais solidifier mon entreprise pour pouvoir ensuite déléguer, si jamais je prenais une seconde affaire. C’est encore trop tôt pour y penser mais l’essentiel est de toujours anticiper.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

La Mie CâlineLa Mie Câline : une valeur sûre

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités