Publi-interview franchiseur

G. Boehringer (KFC) : « Nos franchisés sont de véritables développeurs de talents »

2010-12-22T10:24:00+02:00

22.12.2010, 


imprimer

Avec un rythme d’une vingtaine d’ouvertures par an, KFC encourage la multi-franchise et favorise l’accès de ses salariés à la location-gérance. Interview de Gilles Boehringer, directeur développement et franchise.

Gilles Boehringer, KFC
Crédits photo : Droits Réservés
Gilles Boehringer, directeur du développement franchise KFC.

En quoi votre concept est-il adapté au contexte économique actuel ?

Avec la crise, le secteur de la restauration rapide et de la vente à emporter prend des parts de marché plus importantes. Sur ce segment, KFC occupe une position unique en proposant des menus originaux à base de poulet et cuisinés sur place à partir de produits frais. Notre enseigne innove en permanence et s’adapte aux nouveaux modes de consommation. C’est ainsi que nous avons créé le bucket, qui peut se déguster hors restaurant et offre un repas complet et de qualité pour 4 personnes et moins de 6 € par personne.


Quelles sont les clés pour réussir dans votre secteur en tant que chef d’entreprise franchisé ?

Quelque soit son secteur, le franchisé doit avoir l’esprit entrepreneurial : en tant qu’indépendant, il doit savoir prendre des risques et les assumer. Sur le secteur plus spécifique de la restauration rapide, il est primordial d’être un bon manager car la satisfaction des clients vient avant tout de la qualité de l’équipe. Le franchisé doit donc savoir fédérer une équipe sur un secteur très dur, avec des larges amplitudes horaires et d’importantes périodes de rush. Nos franchisés sont de véritables « développeurs de talents » : ils savent détecter, recruter et former les salariés pour les faire évoluer. Notre réseau a d’ailleurs mis en place un programme de développement destiné aux salariés souhaitant devenir franchisé et réaliser un projet entrepreneurial par le biais de la location-gérance.
De plus, le franchisé doit savoir bien s’entourer pour pouvoir ensuite déléguer et étendre son réseau à plusieurs points de vente. Chez KFC, les franchisés peuvent à terme avoir de 3 à 8 points de vente. Ils se retrouvent ainsi à la tête de véritables PME et gèrent entre 40 et 90 salariés par restaurant. Au-delà de sa propre entreprise, le franchisé doit aussi participer à l’échange d’information à l’intérieur du réseau, aussi bien avec le franchiseur qu’avec les autres franchisés. Chez nous, les commissions de travail ainsi que les cercles d’échanges permettent aux membres du réseau de participer à l’évolution du savoir-faire grâce aux remontées du terrain.

Comment voyez-vous l’évolution de votre secteur dans les prochaines années ?

Je pense que le secteur de la restauration rapide va continuer à se développer et qu’il connaîtra de nombreuses innovations en termes de produits et de services, pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. Les enseignes peuvent élargir leur offre, en créant par exemple des espaces dédiés aux boissons ou aux glaces et des emplacements réservés aux usagers du wifi. Les nouvelles technologies vont aussi prendre de plus en plus d’importance dans les restaurants avec la prise de commande à distance qui permettra de réduire le temps de service.


Bilan de l’année écoulée pour votre enseigne et perspectives de développement ?

En 2010, KFC a ouvert 22 restaurants et nous avons dépassé le cap des 100 restaurants en France, après 9 années de développement. Nous avons également choisi de mettre la famille à l’honneur en installant des aires de jeux dans nos restaurants et en créant deux types de menus enfants pour les 3-6 ans et les 7-12 ans. Cette année, KFC France a également lancé sa première campagne publicitaire nationale en investissant la télévision, les cinémas, internet et les réseaux sociaux. Actuellement, nous testons une gestion différente du flux de clients dans nos restaurants, en installant un poste dédié à la prise de commande et un autre où le client viendra prendre son plateau. L’année prochaine, nous ferons évoluer le design de nos restaurants. Notre réseau garde son objectif d’une vingtaine d’ouvertures par an et espère atteindre 200 points de vente d’ici 2014 en implantant plusieurs restaurants dans les grandes agglomérations françaises et en se développant également sur villes moyennes de 50 000 habitants.


 

A lire également :

L'interview de Gilles Boehringer (KFC) : « En 8 mois, nous avons doublé notre réseau »

 

Dernières actualités