Publi-interview franchiseur

T. Tallet (Ixina) : « Le marché de la cuisine est dans une bonne dynamique »

2013-10-29T08:32:00+02:00

29.10.2013, 


imprimer

Réseau de 92 magasins de cuisines, Ixina souhaite passer la barre des 100 unités en 2014. Thierry Tallet, directeur général d’Ixina France, détaille la stratégie de développement de l’enseigne et fait un point sur le marché.

Thierry Tallet, Ixina
Crédits photo : Droits réservés
Thierry Tallet, directeur général d’Ixina France

En quoi votre concept est-il adapté au contexte économique actuel ?

Ixina est une enseigne récente. Créée en 1971 en Belgique, elle est arrivée en France en 1997. Notre originalité a été de miser sur une politique de prix nets et de transparence. Quand nous sommes arrivés en France, les cuisinistes affichaient des prix élevés mais faisaient beaucoup de ristournes. Notre idée était de demander au client quel était son budget et d’optimiser sa cuisine dans le respect de celui-ci. C’est un concept adapté au contexte de crise actuel. Depuis notre arrivée dans l’Hexagone, nous avons une belle réussite commerciale avec des évolutions de chiffre d’affaires significatives, ainsi qu’un plan de développement soutenu.


Quelles sont les clés pour réussir dans votre secteur en tant que chef d’entreprise franchisé ?

Pour réussir dans ce métier, il faut avoir le sens du commerce, être présent et impliqué dans son entreprise, faire preuve d’exemplarité et être un bon manager. Le panier moyen chez Ixina est de 5 400 euros, c’est une somme importante pour le consommateur. Les Français gardent leur cuisine 12 à 15 ans en moyenne. Il s’agit d’un achat assez anxiogène, les vendeurs en magasin doivent donc être bons techniquement, mais aussi être capables de mettre en confiance le client. Plus de 80 % des franchisés Ixina sont issus d’autres secteurs que la cuisine, nous leur fournissons donc une formation de 7 semaines, à la fois théorique et pratique, pour qu’ils soient opérationnels sur leur point de vente. Chaque nouvel employé passe également par une session de formation de 5 semaines.


Comment voyez-vous l’évolution de votre secteur dans les prochaines années ?

Le marché de l’ameublement connaît des difficultés, mais le marché de la cuisine est dans une bonne dynamique. Le taux d’équipement des ménages en cuisines équipées est de 60 % en France, soit moins que chez nos voisins du Nord de l’Europe. De plus, notre activité dépend du marché de l’immobilier, très cyclique, qui va renouer avec la croissance dans les prochaines années. La question d’Internet va également devenir de plus en plus présente. Pour suivre cette tendance, nous allons lancer en début d’année prochaine un configurateur 3D qui permettra à l’internaute de conceptualiser sa cuisine en ligne. Il sera ensuite renvoyé vers un magasin du réseau pour finaliser la conception et optimiser sa cuisine.


Quel bilan faites-vous de l’année écoulée et quelles sont vos perspectives de développement ?

Il y a deux ans, nous avons mis en place un nouveau concept de magasin, avec des matériaux contemporains et une configuration plus ouverte. L’accueil et les devis se font désormais au centre du magasin, et les présentations de nos produits se font en périphérie. En plus des PLV (publicités sur le lieu de vente, ndlr) classiques, chaque cuisine dispose d’écrans dynamiques grâce auxquels le client peut s’informer. Ce nouveau concept comprend également une pièce dans laquelle le client peut visualiser sa cuisine en taille réelle grâce à des lunettes 3D, un service très apprécié par le consommateur. Nous avons aussi mis en place à l’entrée du magasin une cuisine fonctionnelle, qui nous permet d’organiser des animations comme par exemple des ateliers de cuisine avec des Chefs. Cela nous permet de garder le lien avec nos clients. Nous comptons aujourd’hui 92 magasins, dont 40 % sont au nouveau concept. L’objectif est de passer la totalité du réseau au nouveau concept d’ici deux ans.
Concernant notre développement, nous devrions finir l’année à 94 magasins. Notre objectif est de passer la barre des 100 magasins en 2014, et d’en compter environ 150 d’ici quatre ou cinq ans. Nous allons poursuivre les ouvertures classiques en périphérie de ville, mais également continuer à développer Ixina City, notre format urbain de 150 à 200 m², dans les plus grandes villes de France.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

IxinaLa cuisine équipée

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités